Adoption de la loi sur les médias, mais...

r_2100x1400_radio_praha.png

Ce mardi, la Chambre des députés a adopté le projet de loi organisant les médias en Tchéquie. Ce projet, ayant déjà été adopté une fois par la Chambre et le Sénat, a été rejeté par le président Vaclav Havel qui lui reproche d'adopter le principe de l'automaticité de la prorogation de douze ans des licences de télévision et de radio privées, dès lors que la société bénéficiaire paye à l'Etat la somme de 200 millions de couronnes, soit quelque 36 millions de FF. Vaclav Havel trouve ce privilège exorbitant. Il se trouve que ce n'est pas le point de vue de la majorité des députés tchèques. Mais nous ne sommes pas en fin de parcours. La loi, même adoptée, pourrait être annulée par la Cour constitutionnelle. Michael Zantovsky, président de l'Alliance civique démocrate (ODA), dont le parti n'approuve pas le principe de l'automaticité a déclaré que des avocats travaillent déjà au projet de requête.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture