Affaire de l’Opencard : suite à son inculpation, le maire de Prague publie certains documents sur son site Internet

Récemment inculpé par la police comme neuf conseillers municipaux dans l’affaire de l’Opencard, le maire de Prague Bohuslav Svoboda (ODS) a publié, samedi, sur son site Internet les documents relatifs au dossier. L’Opencard est une carte électronique multifonctionnelle dont se servent essentiellement les usagers des transports en commun pragois. Bohuslav Svoboda, qui réfute toute accusation, a indiqué avoir agi ainsi dans un souci de transparence. Accusé entre autres d’abus de confiance, le maire de Prague risque jusqu’à huit ans de prison s’il est reconnu coupable. Son inculpation a cependant fait grand bruit, car le projet de l’Opencard, très critiqué depuis le début en raison notamment de son montant surélevé, a été lancé par l’ancienne équipe municipale à la tête de laquelle se trouvait le très controversé Pavel Bém, soupçonné d’être impliqué dans différentes affaires de corruption. La police s’intéresse tout particulièrement à la commande concernant la maintenance du projet Opencard. Le contrat de 57 millions de couronnes, qui court sur deux ans, a été approuvé en avril 2012 par l‘actuel conseil municipal. La mairie a choisi pour ce faire la société Haguess, sans avoir recours à un appel d’offres, affirmant qu’elle ne pouvait pas agir autrement. Suite à leur inculpation, le maire de Prague Bohuslav Svoboda et les conseillers ont décidé de porter plainte contre la procédure entamée à leur encontre.