Aide aux victimes de violences au Proche-Orient, organisée par une Tchèque

r_2100x1400_radio_praha.png

Helios est une organisation internationale de médecins, qui aide des enfants en détresse, vivant dans des pays, secoués par des conflits armés. Tatjana Horakova, présidente de cette organisation humanitaire, qui compte 160 membres, est Tchèque. Actuellement, elle met en place une aide qui vise le Proche-Orient : Helios veut y envoyer deux équipes de médecins et des médicaments.

Helios est une organisation internationale de médecins, qui aide des enfants en détresse, vivant dans des pays, secoués par des conflits armés. Tatjana Horakova, présidente de cette organisation humanitaire, qui compte 160 membres, est Tchèque. Actuellement, elle met en place une aide qui vise le Proche-Orient : Helios veut y envoyer deux équipes de médecins et des médicaments. Samedi dernier, Tatjana Horakova a demandé au Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, de stimuler la solution rapide et pacifique de la crise au Proche-Orient. Dans sa lettre, adressée à Kofi Annan, la présidente écrit :

"Nous sommes très inquiétés par l'escalade de ce conflit, qui fait de plus en plus de victimes parmi la population civile, notamment parmi les enfants. Nous sommes choqués par le fait que l'armée israélienne tire sur les ambulances et qu'elle a déjà causé la mort de plusieurs médecins et infirmiers palestiniens".

Dans les jours qui viennent, Tatjana Horakova veut rencontrer l'ambassadeur palestinien à Prague, M. Samim Abdal Fattah. Ce dernier lui désignera les endroits exacts, où les médecins d'Hélios devraient se rendre et précisera quels médicaments seraient, sur place, particulièrement nécessaires. Il reste à ajouter qu'Helios a déjà sauvé des vies humaines en Irak, en Tchétchénie, en Bosnie et en Yougoslavie. Les souvenirs de ces missions sont, parfois, très douloureux... Le témoignage de Tatjana Horakova, chirurgienne de profession, n'a vraiment pas besoin de commentaire :

"Au début de la deuxième guerre tchétchène, en septembre 1999, j'ai perdu deux de mes collègues. L'une est morte sous mes yeux, les terroristes lui ont coupé la tête", dit-elle

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture