Amendement à la loi sur la liberté de réunion

r_2100x1400_radio_praha.png

Les participants aux manifestations qui refuseront d'ôter leur masque devant la police, risquent une amende allant jusqu'à 10 000 couronnes. C'est ce que définit l'amendement à la loi sur la liberté de réunion que les députés viennent de voter.

Les participants aux manifestations qui refuseront d'ôter leur masque devant la police, risquent une amende allant jusqu'à 10 000 couronnes. C'est ce que définit l'amendement à la loi sur la liberté de réunion que les députés viennent de voter. Le ministre de l'Intérieur, Stanislav Gross, explique que tant que la manifestation serait calme, ses participants peuvent être masqués. Au moment où la police interviendrait, la loi stipule l'obligation de montrer la vraie identité.

L'amendement en question limite par ailleurs les délais de réservation des espaces publics pour la tenue des manifestations. A présent, il était possible de réserver des places plusieurs années à l'avance, dorénavant, cette possibilité est limitée à 6 mois.