Arrestation du chef de CKD

r_2100x1400_radio_praha.png

Mardi, la police a retenu l'ancien chef du géant des constructions mécaniques tchèques, CKD Praha, Jiri Marousek. Accusé d'escroquerie, ce dernier risque de purger une peine de douze ans de prison. En tête de CKD dans les années 1994-1999, Marousek et autres membres de l'ancienne direction sont suspectés de voler l'Etat de centaines de millions de couronnes dans des transactions d'actions illicites. En 1977, la firme de Marousek vendait plus de 12% des actions à des investisseurs étrangers, dont 400 millions devaient être remboursées au profit du Fonds du Patrimone national qui n'a rien reçu bien évidemment...

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture