Aspects psychologiques du port d'armes

r_2100x1400_radio_praha.png

Il sera plus difficile, désormais, pour les Tchèques d'obtenir le permis de port d'armes. On vient d'approuver la nouvelle loi sur les armes et les munitions qui obligera les demandeurs de permis à se soumettre à des examens spéciaux et, dans certains cas, à subir même des tests psychologiques. Ces tests ont été, justement, une pomme de discorde au Parlement. Tandis que le projet initial exigeait un avis du psychologue chez tous les demandeurs, la loi, sous sa forme définitive, ne demande l'avis du psychologue que chez les individus désignés par leurs médecins. Une loi plus sévère est nécessaire à cause d'une augmentation considérable des crimes commis avec des armes détenues légalement. Actuellement, il y a en République tchèque, sur une population de près de 10 millions d'habitants, 560 000 armes à feu détenues légalement, et les détenteurs du permis de port d'armes sont au nombre de 320 000. Ces chiffres classent la Tchéquie à l'une des premières places en Europe.