Athlétisme : Gebreselassie, Defar et Isinbayeva en vedettes à la réunion d'Ostrava

Yelena Isinbayeva, photo: CTK

Les amateurs tchèques d'athlétisme s'apprêtent à vivre un des moments forts de la saison, mercredi soir, à l'occasion du meeting d'Ostrava, en Bohême du Nord, comptant pour le Super Grand Prix. Les organisateurs de la plus importante réunion organisée dans le pays sont une nouvelle fois parvenus à réunir un très beau plateau, et plusieurs tentatives de record du monde sont annoncées.

Alfonz Juck, photo: CTK
Au total, pas moins de cinquante médaillés aux Jeux olympiques ou Championnats du monde, dix champions olympiques d'Athènes et six recordmans du monde seront présents en Moravie du Nord, mais la grande vedette de la soirée sera bel et bien l'un des meilleurs coureurs de fond de tous les temps, l'Ethiopien Haile Gebreselassie. Le double champion olympique du 10 000 m à Atlanta et Sydney entend, en effet, s'attaquer au record de l'heure. Un record qui pourrait même se transformer en un double record, comme l'explique le directeur sportif du meeting, Alfonz Juck :

« Officiellement, selon la Fédération internationale d'athlétisme, il existe deux records du monde dans cette discipline qu'est la course dans l'heure. Le premier de ces records sera donc mesuré aux 20 kilomètres. Il s'agira donc à la fois d'un temps intermédiaire dans la tentative de record de l'heure, mais aussi d'une mesure officielle. Et ensuite, le second record sera donc celui de la distance parcourue en une heure de course. Notre objectif est de voir Haile boucler 53 tours de piste, soit précisément 21 km et 200 m. Ainsi, la distance du record de l'heure sera battue de 100 m. »

Jan Zelezny et Dana Zatopkova, photo: CTK
Il y a aujourd'hui plus de cinquante ans, c'est une autre légende de la course à pied, Emil Zatopek, qui détenait ce fameux record de l'heure. « La locomotive tchèque » avait d'ailleurs été le premier athlète à dépasser les 20 km. Sa femme, Dana Zatopkova, s'est souvenue de ce qui était alors considéré comme un véritable exploit :

« Oui, j'y étais lorsqu'il a battu le record de l'heure à Houstka. C'était sur une piste en cendre dans un très joli stade avec des forêts tout autour. Les conditions étaient très bonnes pour courir, car il y avait toujours un fond d'air humide. Emil a couru, couru et lorsqu'il a parcouru 20 km, nous étions étonnés qu'il ait battu deux records du monde à la fois. Ensuite, il a perdu les ongles de ses gros orteils, car il portait des pointes spéciales qui lui permettaient de ne pas glisser sur la cendre. Mais il était habitué, et cela ne l'a donc pas empêché de réussir sa tentative. »

Tatiana Lysenko, photo: CTK
Mais si Haile Gebreselassie ne sera pas la seule tête d'affiche au programme, l'Ethiopie sera, elle, une nouvelle fois à l'honneur. Si aucun record du monde n'a plus été battu à Ostrava depuis celui d'un autre prodige éthiopien, Kenesisa Bekele, sur 10 000 m en 2004, c'est cette fois Meseret Defar qui s'attaquera au meilleur temps jamais réalisé sur 5000 m. La championne olympique éthiopienne d'Athènes cherchera à améliorer son tout récent record établi il y a moins de deux semaines à Oslo en 14'16''63.

Yelena Isinbayeva, photo: CTK
Enfin, les Russes Tatiana Lysenko et la formidable Yelena Isinbayeva tenteront, elles aussi, de battre les records du monde dans leurs disciplines respectives, le lancer du marteau et le saut à la perche. Bref, un programme qui fait frissonner de plaisir l'ambassadeur officieux du meeting, Jan Zelezny :

« Je me réjouis surtout de retrouver une ambiance fantastique. J'ai gardé un très bon souvenir de toutes les fois où j'y ai concouru, il y a toujours eu beaucoup de public. Bien sûr, j'attends avec impatience les performances que vont réaliser Gebreselassie, Isinbayeva, mais j'aurai aussi un oeil très attentif sur notre lanceuse de javelot Bara Spotakova. Je lui souhaite de battre le record de République tchèque et surtout d'être en forme aux Championnats du monde à Osaka. »