Baisse des ventes de carburants, mais augmentation des bénéfices des raffineries

r_2100x1400_radio_praha.png

Un petit paradoxe apparaît sur le marché tchèque des carburants. Le prix de ces derniers a terriblement augmenté, depuis le début de l'année. Les automobilistes - du moins ceux qui le peuvent - roulent moins et consomment donc moins d'essence ou de gasoil. Les pompistes se plaignent, car ils gagnent moins. Paradoxe, quand même, ce sont les raffineries qui augmentent leurs bénéfices. On ne les aime déjà pas, car quand il y a une hausse du prix du pétrole sur les marchés mondiaux, elles augmentent immédiatement, mais quand il y a une baisse, elles ne la répercutent pas dans les prix de leurs produits. Alors, pourquoi les raffineries gagnent-elles plus, en dépit de la baisse de la consommation ? Dans le cas d'Unipetrol (plus de 2 milliards de bénéfice lors du premier semestre de cette année, contre 500 millions lors de la même période en 1999), on note une meilleure administration de ses sociétés soeurs. Pour Benzina, une marge plus importante pour les produits. Et l'automobiliste dans tout cela ? Il continue à payer de plus en plus.