Corruption : début du procès de l'ancien ministre de la Défense Martin Barták

La procès de Martin Barták, ministre de la Défense un temps affilié au parti de droite ODS du premier ministre Jan Fisher (2009-2010), a débuté ce lundi à Prague. Il est poursuivi avec le vendeur d'armes Michal Smrž dans le cadre d'une affaire de corruption lors de la négociation d'un contrat entre l'armée tchèque et le constructeur de camions Tatra. En 2008, les deux hommes auraient demandé des pots-de-vin aux cadres de la société Tatra en échange de quoi ils se proposaient de lever certains obstacles à la signature d'un contrat d'achat de camions. Martin Barták, alors adjoint au ministre de la Défense, aurait demandé près de quatre millions d’euros tandis que Michal Smrž, propriétaire d’une entreprise d’armement aurait d’abord souhaité une somme équivalente avant d’abaisser sa requête à près de 800 000 euros. Ce lundi, Martin Barták, qui risque jusqu'à douze années de prison, a nié les faits qui lui sont reprochés en les qualifiant de "non-sens évident".

Auteur: Pierre Meignan