Corruption – Financement des partis : le Conseil de l’Europe critique vivement la République tchèque

Le Groupe d’Etats du Conseil de l’Europe contre la corruption (GRECO) a publié, ce jeudi, à Strasbourg, un rapport de conformité sur la criminalisation de la corruption et la transparence du financement des partis politiques en République tchèque. Dans ce document, celle-ci est fortement critiquée pour ne pas avoir créé un organe indépendant chargé de suivre et contrôler le financement des partis politiques et de leurs campagnes électorales. Le GRECO estime que la République tchèque a réagi de façon insatisfaisante à la recommandation qui lui avait été faite il y a deux ans de cela. Les autorités tchèques ont toutefois décidé de conserver le système actuel selon lequel le financement des partis politiques est suivi par la Commission de contrôle de la Chambre des députés. Celui-ci est cependant nommé par les partis politiques eux-mêmes. Selon le dernier rapport, le gouvernement tchèque n’a d’ailleurs rempli qu’une seule des treize recommandations faites en 2011.