Créer des emplois et attirer les investisseurs, les objectifs économiques du gouvernement

Bohuslav Sobotka, Jan Mládek, photo: ČTK

Avant les vacances de la coalition gouvernementale, le premier ministre effectue une tournée des différents ministères pour réaliser une sorte de bilan des six premiers mois au pouvoir. Ce jeudi matin, c'est le cabinet de l'Industrie et du Commerce qui était au programme de Bohuslav Sobotka. Avec le ministre Jan Mládek, il a été question de la création de nouveaux emplois et de la façon d'attirer en République tchèque les investisseurs étrangers.

Bohuslav Sobotka, Jan Mládek, photo: ČTK
Pour les deux sociaux-démocrates, les deux choses sont évidemment liées. Aussi, c'est non sans fierté que Bohuslav Sobotka a rappelé les avancées de son gouvernement en la matière. D'abord, l'implantation du fabricant coréen de pneus Nexen dans la région de Žatec, en Bohême du Nord, pour ce qui devrait être le plus important investissement en République tchèque de ces dernières années avec la création de 1000 emplois.

Le leader social-démocrate a également cité la firme Lego à Kladno ou encore l'agrandissement de l'usine Škoda Auto à Kvasiny. Monsieur Sobotka a même mentionné l'implantation à Dobrovíz de l'américain Amazon, malgré les protestations de certains habitants et les déboires de cette entreprise à Brno, où elle souhaite aussi disposer d'un centre logistique. Au total, Jan Mládek a annoncé que son ministère avait soutenu 84 projets de firmes souhaitant investir en République tchèque.

Les deux hommes ont également réaffirmer l'attachement de la République tchèque à l'énergie nucléaire. Trois ans après la catastrophe de Fukushima au Japon, Bohuslav Sobotka a indiqué que cette source d'énergie était sûre et qu'elle permettait au pays d'assurer son indépendance énergétique. Jan Mládek a surenchéri en remarquant que le nucléaire ne produisait pas d'émissions de gaz à effet de serre. Ainsi, Radio Prague en faisait état ce mercredi, le gouvernement travaille déjà sur le développement de cette énergie dans les deux centrales que compte la République tchèque, Temelín et Dukovany.