Des députés européens réclament « une vérification rapide » de la résolution de la crise gouvernementale en République tchèque

Le Parlement européen s’inquiète de l’évolution de la situation politique actuelle en République tchèque. Ce mardi, son vice-président, Othmar Karas, et le président de la commission des affaires étrangères, Elmar Brok, ont demandé à ce que la Commission européenne « vérifie rapidement » si la formation du nouveau gouvernement de Jiří Rusnok n’est pas contraire aux valeurs de l’UE. Les deux députés autrichien et allemand estiment qu’un gouvernement ne bénéficiant pas du soutien du Parlement nuit non seulement à la stabilité du pays, mais viole également les principes du Traité de Lisbonne. « Le gouvernement est responsable devant le Parlement », a notamment déclaré Othmar Karas.