Des maîtres-chiens tchèques en Inde

r_2100x1400_radio_praha.png

La République tchèque accorde son aide à l'Inde, sinistrée par un récent séisme, sous forme d'aide financière. A cela s'ajoute un groupe de maîtres-chiens tchèques partis sur le lieu du drame... Alena Gebertova.

C'est mardi que quatre maîtres-chiens de la Bohême du sud, accompagnés de leurs chiens spécialement entraînés, ont quitté le pays, via Vienne, à destination de l'Inde. Cinq jours après la catastrophe, les cynologues tchèques, qui ont un très bon renom à l'échelle mondiale, tenteront l'impossible : trouver dans les débris des survivants.... Nous y allons trop tard, disent-ils... Pourquoi les cynologues tchèques ne sont-ils pas partis plus tôt, comme ils le souhaitaient ? Selon les sauveteurs, le cabinet n'a pas été assez souple pour prendre une décision et pour débloquer des moyens nécessaires. Ils vont plus loin encore en accusant le cabinet tchèque d'avoir des priorités diversifiées en ce qui concerne les pays en détresse... On est allé à Tchaï-wan, il y a deux ans, mais on n'a pas pu se rendre au Salvador, il y a quelques semaines, voilà l'un de leurs arguments... Force est de constater qu'au lendemain du séisme en Inde, vingt-trois cynologues tchèques, en état d'alerte, étaient prêts à offrir leur aide. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères refuse l'hypothèse que des intérêts politiques ou commerciaux y joueraient un rôle. D'après lui, l'Inde, elle-même, a refusé l'aide de cynologues tchèques ainsi que l'aide matérielle. Ainsi, le ministère a envoyé vers l'Inde 1 million et demi de couronnes (près de 300 000 FF), une somme qui ne sera pas, probablement, définitive. Le coût de l'actuelle opération de quatre cynologues tchèques est couvert par l'Organisation internationale de cynologues, IRO, de Vienne.