Dramox, le nouveau « Netflix des théâtres » en Tchéquie

Source: Dramox

Bonne nouvelle pour les salles de spectacles tchèques et les amoureux des planches. Une toute jeune start-up ayant pour objectif d’aider les théâtres de République tchèque, très affectés par les restrictions pour lutter contre le coronavirus, a été lancée la semaine dernière. Dramox, le service de vidéo à la demande, décrit comme le « Netflix des théâtres », permet d’accéder à des versions enregistrées des spectacles.

48 heures après son lancement, Dramox avait déjà attiré plusieurs milliers d’abonnés. Les fondateurs de Dramox avaient, à l’origine, l’intention de lancer la plateforme à Noël, mais en raison de la situation sanitaire dans le pays, ils ont finalement décidé de la rendre disponible plus tôt.

Radim Horák, photo: Dramox

Bien que son but soit d’aider les théâtres de République tchèque, qui ont eu l’obligation de fermer à cause du coronavirus, Dramox cherche aussi à rendre les théâtres plus proches de gens, comme l’explique Radim Horák, l’un des co-fondateurs de la plateforme :

« Nous voulons également apporter les théâtres chez les spectateurs, parce que même si vous aimez le théâtre, la plupart du temps vous n’y allez pas tous les jours. Avec Dramox, vous pouvez regarder des pièces de théâtre tous les jours et, de temps en temps, aller réellement au théâtre pour voir votre pièce ou vos acteurs préférés. »

« Avec Dramox, vous pouvez accéder aux enregistrements de toutes sortes de théâtres en République tchèque. Par exemple, il y a des spectacles qui ne sont plus représentés et des pièces populaires dont les billets ont tous été vendus. »

Source: Dramox

Dramox a actuellement des partenariats avec environ quarante théâtres situés dans tout le pays, et notamment des salles de spectacles pragoises renommées telles que le théâtre de Dejvice, Divadlo v Dlouhé et le théâtre Na zábradlí, mais également le Husa na provázku de Brno ou encore les théâtres des villes de Zlín et d'Olomouc.

« La plateforme Dramox est assez facile à utiliser. Elle ressemble à d’autres plateformes de vidéos à la demande. Une fois abonné, vous obtenez un essai de sept jours gratuits. »

Source: Dramox

« Après cela, vous pouvez continuer en vous inscrivant ce qui vous permet de regarder tout le contenu que vous désirez où vous voulez. »

« Il est possible d’utiliser Dramox sur votre ordinateur, sur votre téléphone ou tablette. Nous sommes actuellement en train de travailler sur une application pour les télévisions connectées et les téléphones portables. »

Le service de vidéo à la demande de Dramox est disponible non seulement en République tchèque mais aussi dans toute l’Europe.

Un abonnement à cette plateforme coûte 299 couronnes par mois, et permet aux téléspectateurs de regarder un nombre infini de pièces de théâtres. Plus de la moitié des revenus issus des abonnements reviennent directement aux théâtres.

Source: Dramox

Il y a en ce moment environ quarante spectacles disponibles sur la plateforme et les fondateurs de Dramox essayent d’obtenir les droits de diffusion de 80 autres pièces.

La plupart des enregistrements ont été fournis par la Télévision tchèque mais à l’avenir, Dramox aimerait réaliser ses propres captations. Les créateurs de la plateforme ont également pour projet de proposer des sous-titres en anglais pour certaines pièces au moins.

Les vidéos les plus populaires sont notamment « Petites histoires de la Folie Ordinaire » de Petr Zelenka et « Trou noir » de Jiří Havelka, tous les deux représentés au théâtre pragois de Dejvice.

Pour trouver plus d’informations à propos de Dramox et voir le catalogue des spectacles, visitez le site internet dramox.cz.