Drogues : les autorités tchèques et allemandes veulent lutter plus efficacement contre le trafic dans les régions frontalières

La République tchèque va adopter des mesures plus sévères pour lutter contre le trafic de drogue dans les régions frontalières. Selon le ministre de l’Intérieur, Milan Chovanec, la situation ne cesse de s’aggraver et les moyens mis en œuvre par la police sont insuffisants. La lutte va s’intensifier essentiellement sur les marchés, théâtre le plus fréquent de la distribution de pervitine, une méthamphétamine fabriquée et très prisée en République tchèque. Les autorités tchèques souhaitent également entamer des discussions avec le Vietnam afin que les délinquants vietnamiens purgent leurs peines dans leur pays d’origine. Ce mercredi, le ministre de l’Intérieur a rencontré son homologue bavarois. Récemment, l’Allemagne a fait savoir que le trafic et la consommation de pervitine constituait un problème de plus en plus important dans le pays.