Droits électoraux des citoyens de l’UE : la République tchèque épinglée par la Commission

La Commission européenne regrette que les ressortissants d’autres Etats membres résidant en République tchèque ne disposent pas de la possibilité d’adhérer à un parti politique et du droit de fonder un parti politique, ces deux prérogatives étant réservées aux Tchèques. Selon le paquet de procédures d’infraction pour le mois d’avril communiqué ce mercredi, Bruxelles estime que ces restrictions sont en contraction avec le droit européen et vont à l'encontre du principe de non-discrimination fondée sur la nationalité, qui exige que les citoyens de l'UE puissent exercer leurs droits dans les mêmes conditions que les ressortissants nationaux. Un avis motivé a donc été adressé à la République tchèque, comme à la Lettonie et à la Pologne également montrés du doigt sur ce sujet.