Energie : ČEZ s’apprête à licencier

Photo: Tomáš Adamec, ČRo

Le groupe énergétique ČEZ va être contraint de licencier 6% de ses quelque 26 000 employés dans un proche avenir, et ce dans le cadre d’une restructuration de la société nationale de production et de distribution d’électricité. C’est ce qu’a fait savoir le directeur-général de ČEZ, dans un entretien publié en début de semaine par le quotidien économique Hospodářské noviny.

Photo: Tomáš Adamec, ČRo
Daniel Beneš a expliqué que la société aura besoin prochainement de réaliser des économies d’environ 6 milliards de couronnes (près de 220 millions d’euros) par an. Pour cette année, les réductions des dépenses ne seront réduites que de deux milliards.

Ce plan de crise est mis en place en raison de la baisse des prix de l’électricité, conséquence, selon Daniel Beneš, de la politique énergétique européenne. Tandis qu’en 2008 et 2009, ČEZ vendait un mégawattheure pour près de 90 euros, aujourd’hui ce montant ne s’élève plus qu’à 35 euros. Toutefois, le directeur de ČEZ prévoit une nouvelle hausse progressive à compter de 2016.

Par ailleurs, ČEZ a fait part récemment de son intérêt pour le rachat de deux tiers des actions dans la plus grande société de production d’électricité Slovenská elektrárna. Le géant énergétique tchèque souhaiterait investir également dans le groupe Pražská plynárenská, principal fournisseur de gaz de la capitale. Toutefois, la municipalité de Prague n’a pas encore fait connaître sa décision.

ČEZ est la plus grande société énergétique tchèque. Son actionnaire majoritaire est l’Etat, le ministère des Finances possédant environ 70% de ses actions.