Export : CzechTrade a enregistré une forte augmentation de l’intérêt pour ses services

Photo: Stuart Miles / freedigitalphotos

CzechTrade a enregistré une augmentation de 56% de l’intérêt pour ses bureaux à l’étranger au cours du premier semestre de cette année. Au total, l’agence publique spécialisée dans le soutien aux exportations des entreprises tchèques a traité un peu plus de 1 000 commandes, soit environ deux tiers déjà des commandes réalisées sur l’ensemble de l’année 2014, le tout pour un montant supérieur à 500 millions de couronnes (18,5 millions d’euros).

Photo: Stuart Miles / freedigitalphotos
Depuis le début du mois de janvier, 680 exportateurs ont fait appel aux services de CzechTrade. Les bureaux de Düsseldorf et de Johannesburg affichent les meilleurs chiffres en termes respectivement du nombre de contrats signés pour le premier et du montant de l’ensemble des commandes pour le second. D’ici à la fin de cette année, CzechTrade prévoit encore deux présentations destinées aux entreprises dans les régions du pays, à Brno (Moravie) et à Ústí nad Labem (Bohême du Nord), ainsi qu’une trentaine de formations pour ces mêmes entreprises désireuses d’exporter leurs biens et services.

« Pour l’export tchèque, l’Allemagne est le pays le plus important et le bureau de CzechTrade à Düsseldorf réalise un excellent travail depuis de nombreuses années déjà, a commenté ces chiffres le ministre de l’Industrie et du Commerce, Jan Mládek, dont dépend l’agence. Mais les très bons résultats des bureaux à Shanghai, Johannesburg et Almaty confirment qu’il existe un intérêt pour les produits tchèques y compris en dehors de l’Union européenne et que c’est dans ces différents pays que nous devons orienter notre soutien aux exportations. »

Ces derniers mois, il a été décidé que neuf fonctionnaires de CzechTrade seraient déployés sur plusieurs continents : six en Asie (à Hongkong, Tokyo, Kuala Lumpur, Manille, Taipeh et New Dehli), deux aux Etats-Unis (Seattle et Chicago) et un à Amman en Jordanie. Par ailleurs, suite à l’accord sur le nucléaire iranien, le ministère tchèque de l’Industrie et du Commerce envisage l’ouverture d’un bureau de l’agence à Téhéran, où le ministre des Affaires étrangères, Lubomír Zaorálek, a effectué une visite de samedi à lundi derniers.

Créée en 1997 par le ministère de l’Industrie et du Commerce, CzechTrade dispose aujourd’hui de plus d’une trentaine d’antennes à l’étranger intervenant dans un peu plus d’une quarantaine de pays du monde, et notamment partout ou presque sur le continent européen. Ces antennes fournissent les informations nécessaires relatives aux pays respectifs, recherchent des opportunités commerciales et proposent des services d’assistance individuelle permettant aux entreprises tchèques de réussir à exporter leurs marchandises. La connaissance du milieu local, les contacts et les expériences permettent à l’agence de fournir à ses clients les services demandés. CzechTrade focalise ses activités notamment sur les petites et moyennes entreprises pour lesquelles il est plus difficile de s’imposer sur les marchés internationaux.