Export : l’Allemagne, la Russie et l’Inde, marchés les plus porteurs pour les sociétés tchèques

Photo: Calvin Teo, CC BY-SA 2.5

L’Allemagne, très loin devant tous les autres, la Russie, l’Inde et la Pologne : tels sont les quatre pays dans lesquels les sociétés exportatrices tchèques considèrent que les possibilités d’exportation sont les plus importantes. Inversement, la Chine a perdu en attractivité à leurs yeux. Tels sont les deux principaux enseignements qui ressortent d’une enquête menée auprès de 300 entreprises tchèques.

Photo: Calvin Teo, CC BY-SA 2.5
L’enquête a été réalisée par DHL, groupe spécialisé en transport et logistique. Les principales craintes manifestées par les sociétés sont relatives au possible renforcement de la couronne tchèque. Si près de la moitié affirment s’attendre à ce que la Banque nationale tchèque (ČNB) poursuive en 2017 son régime d’interventions pour maintenir le taux de change de la couronne tchèque autour de 27 couronnes pour un euro, plus d’un tiers prévoient sa fin. 31 % des sociétés considèrent que la politique de dévaluation de la monnaie nationale menée par la banque centrale depuis 2013 stimule leurs activités. Selon l'Association tchèque des exportateurs, le volume des exportations aurait augmenté de 400 à 450 milliards de couronnes ces deux dernières années, soit d'environ de 15 à 16,5 milliards d'euros.

2015 a été une année record pour les exportateurs tchèques et 80% des sociétés estiment que les conditions sont restées les mêmes, et sont donc toujours aussi favorables, un an plus tard. 11% sont encore plus optimistes et prévoient même une amélioration de ces conditions.

Toutefois, près de 60% s’attendent à un ralentissement de la croissance économique au sein de l’Union européenne dans les douze mois à venir, et donc à un ralentissement de l’activité en République tchèque. Les entreprises tchèques exportatrices sont grandement dépendantes des marchés européens, et notamment de l’allemand.