Expressions idiomatiques : le doigt - prst

Salut à tous les tchécophiles de Radio Prague - Ahoj vám všem, milovníkům češtiny Radia Praha! Après avoir osculté la tête - hlava, le coeur - srdce, le cou et la gorge - krk, les yeux - oči, la langue - jazyk, la bouche - pusa ou ústa, et même la gueule - huba, le sang - krev, et les cheveux - vlasy, nous allons poursuivre notre recherche d'expressions idiomatiques tchèques relatives au corps humain - lidské tělo, en nous intéressant pour cette fois aux doigts - prsty. Le doigt - prst, un petit mot et un petit organe, dont l'une des particularités en tchèque est qu'il ne possède aucune voyelle dans sa forme singulière. Mais c'est aussi un petit mot que l'on retrouve dans de nombreux idiomes tous plus imagés les uns que les autres.

Certains d'entre-vous s'en souviennent peut-être encore, nous avions déjà évoqué le mot « doigt » - prst, lorsque nous vous avions présenté le fameux jeu de mots « Strč prst skrz krk », soit « enfonce un doigt dans la gorge ». Les Tchèques appelent cela « jazykolam » - virelangue en français. En fait, un virelangue est une phrase caractérisée par sa difficulté de prononciation. Dans le cas présent, cette phrase tchèque se distingue des autres car aucun des quatre mots qui s'y trouvent ne dispose de consonne. Comme vous vous en doutez, les Tchèques aiment la faire répéter aux étrangers qui apprennent leur langue.

Mais le mot « doigt » en tchèque - prst, s'avère également intéresant pour nous car il a une forte valeur imagée. Par exemple, de quelqu'un d'avare, on entendra parfois dire qu'il « préfèrerait se mordre le doigts que donner » - « radši by se do prstu kousl, nez by dal » ou bien, s'il n'est pas généreux, qu'il « n'a pas de longts doigts dans la poche » - « nemá dlouhé prsty do kapsy ». En revanche, si on dit qu' « il a les doigts longs » - « má dlouhé prsty », que « tout lui colle aux doigts » - « všechno se mu lepí na prsty », ou que « quelque chose lui est resté sous le doigt » - « zůstalo mu to pod prstem », cela signifie tout simplement qu'il s'agit d'un voleur. Plus amusant, si on dit de quelqu'un que « les doigts de pied lui sortaient des chaussures » - « prsty mu koukaly z bot »,cela indique qu'il est sans le sou, bref fauché comme les blés.

Si les doigts servent à beaucoup de choses, nous y avons souvent recours pour compter. Ainsi lorsqu'un groupe de personnes est peu nombreux, on pourra dire logiquement qu' « ils se comptaient sur les doigts » - « počítali se na prsty », ou qu'on pouvait les « compter sur cinq doigts » - « spočítat na pěti prstech ». Une expression souvent employée aussi en français, même si on compte alors plutôt sur les doigts d'une seule main. En revanche, lorsque quelque'un vous affirme qu'il « a compté quelque chose sur les doigts » - « má to spočítáno na prstech », cela ne signifie pas qu'il en a établi le nombre ou en a fait le calcul, mais plutôt qu'il a tout prévu. Cela équivaut à dire en français que tout est calculé dans le sens d'estimer, d'évaluer et de peser le pour et le contre. Et puis, toujours à propos de la quantitié, si un Tchèque, par exemple un homme, peut-être un poil prétentieux, qui parle de ses conquêtes féminines, vous glisse qu'il « en a dix sur chaque doigt » - « mám jich na každý prst deset », cela signifie qu'il en a beaucoup.

Peuple débrouillard (car il faut tout de même un peu l'être pour avoir dix femmes), les Tchèques évoquent parfois leurs « petites mains en or », les fameuses « zlaté české ručičky » dont ils sont si fiers. Et justement, de quelqu'un d'habile et adroit, on dira qu'il a des « doigts en or » - « má zlaté prsty ». S'il maîtrise quelque chose parfaitement, s'il a un vrai talent, un don même, on dira qu' « il a ça dans les doigts » - « má to v prstech ». A l'inverse, si la personne en question est maladroite, gauche, mal dégourdie, bref qu'elle s'y prend de travers pour réaliser quelque chose, on pourra se moquer d'elle en lui soufflant « tu ne le ferais pas même si on te dorait les doigts » - « neuděláš to, ani kdyby ti prsty pozlatil ». Ces personnes sont parfois inutiles puisqu'on ne peut rien en faire, et elles sont alors, selon les Tchèques, comme « le sixième doigt de la main » - « je tam šestým prstem na ruce ». Une expression que l'on peut aussi utiliser pour désigner quelqu'un qui n'a pas de pouvoir de décision, d'influence au sein d'un groupe. Il s'agit donc, en fait, ni plus ni moins de la célèbre « cinquième roue du carrosse ».

C'est donc avec un sixième doigt à la main, ce qui, admettez-le, nous fait une sacrée belle jambe, que prend fin ce « Tchèque du bout de la langue » consacré à la présentation de quelques expressions idiomatiques de la langue tchèque relatives au doigt - prst. En attendant de vous retrouver dès la semaine prochaine, portez-vous du mieux possible - mějte se co nejlíp!, portez ne serait-ce qu'un doigt de soleil en vous - slunce v duši, salut et à bientôt - zatím ahoj !