Fin d'été dans une clinique psychiatrique

r_2100x1400_radio_praha.png

A la clinique psychiatrique de Bohnice, à Prague, on a fêté la fin de la moisson. Comment est-ce que c'est possible ? Depuis dix ans, les patients, toxicomanes, alcooliques et malades mentaux s'occupent, dans le cadre du traitement, d'une ferme. Ils cultivent des légumes, travaillent au champ, avec des animaux, et montent les chevaux. Car, fait connu, le contact avec les animaux et avec la nature en général est l'un des meilleurs remèdes contre les maladies psychiques. Jeudi, on y a donc fêté la moisson qui, cette année était vraiment riche - 350 tonnes de blé récoltés sur 150 hectares. Chaque année, des centaines de Pragois participent aussi à cette fête sympathique, s'amusent et dansent avec les malades et les médecins.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture