Günter Verheugen propose un référendum sur l'élargissement de l'U.E.

r_2100x1400_radio_praha.png

Il n'y a pas que Temelin dont on parle dans les organes communautaires à propos de la République tchèque. Le projet du commissaire européen, Günter Verheugen, d'organiser en Allemagne ainsi que dans d'autres pays membres un référendum sur l'élargissement de l'Union a provoqué pour le moins une surprise auprès des chefs de la diplomatie des Quinze réunis à Evian. Joschka Fischer, chef de la diplomatie allemande, l'a critiqué, en soulignant que le projet n'exprime point l'attitude officielle du cabinet allemand.

Il n'y a pas que Temelin dont on parle dans les organes communautaires à propos de la République tchèque. Le projet du commissaire européen, Günter Verheugen, d'organiser en Allemagne ainsi que dans d'autres pays membres un référendum sur l'élargissement de l'Union a provoqué pour le moins une surprise auprès des chefs de la diplomatie des Quinze réunis à Evian. Joschka Fischer, chef de la diplomatie allemande, l'a critiqué, en soulignant que le projet n'exprime point l'attitude officielle du cabinet allemand.

Quant au cabinet tchèque, il a laissé, pour l'instant, le projet en question sans commentaire. Il n'en reste pas moins que c'est pour la première fois qu'un membre de la Commission européenne se prononce pour l'organisation d'un référendum sur l'élargissement de l'Union dans un pays membre, alors que jusqu'à présent, on ne prévoyait que de faire voter les pays candidats. Comme il a été souligné par certains participants à Evian, un projet de ce genre est dangereux tant pour les pays candidats que pour certains pays membres pas tout à fait favorables à l'élargissement.