Gustav Fristensky

r_2100x1400_radio_praha.png

Gustav Fristensky... L'homme qui épata le monde par sa force, la puissance des muscles et sa beauté au tournant du 19ème et en début du 20ème siècle. Le lutteur des plus populaires de son époque, est né le 18 mai 1879, dans une ferme en Moravie. G. Fristensky avait trois frères qui étaient tous lutteurs. Pourtant c'est le nom de Gustav qui s'est inscrit à tout jamais dans la mémoire des gens et dans l'histoire.

Depuis son enfance, G. Fristensky se faisait remarquer par son incroyable force. A l'âge de six ans, il était capable de conduire un attelage de boeufs sans aucune difficulté. Deux ans plus tard, il a commencé l'apprentissage auprès d'un forgeron. Le travail n'était pas tout à fait à fait à son goût. Il devient garçon boucher chez Soffer, boucher allemand à Brno. C'est justement dans la capitale de la Moravie qu'il commence à se consacrer à la lutte dans le cadre de l'Association des lutteurs Hellas. Les années passent'Gustav Fristensky a dix-huit ans. Il est probablement l'homme le plus fort de l'Autriche-Hongrie. A vingt ans le jeune lutteur est déjà assez connu. Un an plus tard, G. Fristensky devient champion de la Bohême et à vingt-trois ans, champion d'Autriche-Hongrie. En 1903, il part à Rotterdam pour participer au championnat d'Europe des lutteurs amateurs. G. Fristensky a batu onze lutteurs de grande renommée parmi lesquels le Belge Blombe, le champion d'Allemagne, Karl Hoch, le lutteur français, Jean Koeling, le Dannois Heinrich Eggeberg. Le jeune lutteur tchèque a ramassé le titre du champion d'Europe en amateur et est devenu le favori du public! Après la victoire de Rotterdam, G. Fristensky passe au rang des professionnels. Ainsi commence une carrière sportive des plus longues. La dernière victoire G. Fristensky date de 1951. Le lutteur légendaire était alors âgé de soixante-douze ans!

G. Fristensky avait une excellente technique qu'il perfectionnait tout au long de sa vie. Tous les jours, il faisait des excercices qu'il modifiait pour ne pas sombrer dans l'habitude du mouvement répétitif. Le lutteur ne fumait pas, ne buvait jamais et respectait un régime alimentaire plutôt inhabituel à l'époque. Tou au long de sa vie il gardait en mémoire le conseil de sa grand-mère : se méfier des femmes et se garder des liaisons amoureuses. On aime dire que G. Fristensky n'avait pas de maîtresses et est resté fidèle à une seule femme.

En 1911, G. Fristensky part pour l'Amérique du Sud, accompagné de sa jeune et belle épouse. Le couple prend le train pour Paris, Marseille et s'embarque sur un bateau via Buenos Aires. G. Fristensky remporte la victoire et signe un contrat, l'engageant à combattre au Brésil. Le lutteur à la force extraordinaire a subjugué, entre autres, le public au Madison Square Garden de New York : G. Fristensky a réussi à vaincre l'élite des lutteurs américains en deux heures. Il n'est pas sans intérêt de mentionner qu'il s'agissait du style catch as catch can, discipline dont Fristensky n'avait aucune notion encore quinze jours avant la compétition! Suivirent les victoires au Athleticc Club d'Illinois, le Coliseo de Chicago, le Fairment Athletic Club et Mechanic's Buildingà Boston et Montréal où G. Fristensky à vaincu le Canadien d'origine française, Charlie Simard. En 1929, G. Fristensky est devenu vainqueur du championnat d'Europe des professionnels à Prague.

G. Fristensky fut un homme incroyablement riche. Il avait fait construire une magnifique résidence dans son pays natal. Deux chambres spacieuses ont été remplies de ses innombrables coupes, médailles et diplomes. G. Fristensky a lutté pendant plus de quarante ans et a gagné à plus de 10 000 reprises. Au cours de sa carrière il n'a pas été vaincu plus de soixante fois. Sa forme miraculeuse, Gusva Fristensky la garda pratiquement jusqu'à sa mort.

G. Fristensky a joué également dans un film, mais le cinéma ne le tentais pas trop. Le lutteur refusait systématiquement les rôles que lui proposait les cinéastes. Il a refusé même la proposition de jouer le rôle du fameux Golem.

Gustav Fristensky est décédé en 1957. Le nombre de personnes présentes à la cérémonie funèbre fut impressionnant. Gustav Fristensky fera toujours partie des symbols inoubliables de la Bohême et de la Moravie.