Haro sur la pornographie

r_2100x1400_radio_praha.png

Le cabinet tchèque a décidé, également, de sévir avec plus de rigueur contre l'abus des enfants à des fins pornographiques et contre la pornographie sexuellement pathologique. Actuellement, les tribunaux ne peuvent condamner les personnes ayant commis ce genre de délit qu'à des peines allant jusqu'à un an de prison. Selon l'amendement approuvé, mercredi, par le cabinet, les peines pourraient être doublées. La loi sanctionnerait, désormais, non seulement les auteurs et les distributeurs de ce genre de pornographie, mais aussi ceux qui stockeront les photos et les cassettes pornographiques chez eux pour les vendre en République tchèque ou à l'étranger. Le gouvernement prend ces mesures car le problème est toujours d'actualité. Il y a un mois à peine, la police a arrêté un Allemand et trois Tchèques ayant photographié des garçons dévêtus, dans des positions érotiques. Les photos pornographiques étaient diffusées sur Internet.