Il y a 120 ans naissait la première actrice tchèque à conquérir l’Europe

Anny Ondráková

Impétueuse blonde aux yeux bleus, la Tchèque Anny Ondra a su gagner les cœurs des spectateurs autrichiens et allemands – et du boxeur Max Schmeling, devenu son époux.

Anny Ondráková | Photo: StudioIntran

Anna Sophie Ondráková, plus connue sous son nom de scène Anny Ondra, est née le 15 mai 1902 dans la famille d’un officier austro-hongrois. La famille voyageait énormément, ce qui a permis à Anna de maîtriser plusieurs langues : outre le tchèque, elle parlait allemand, français et anglais.

À l’âge de 15 ans, elle est montée sur une scène de théâtre, et l’invitation à passer devant une caméra ne s’est pas faite attendre. C’est que la jeune fille blonde et souriante savait ensorceler, et ce pas seulement avec ses yeux expressifs aux longs cils et ses belles jambes, mais avant tout grâce à son talent pour le jeu et le mouvement.  Ainsi, l’actrice très douée a joué dans 90 films muets et parlants, dont 2/3 en Tchécoslovaquie et 1/3 à l’étranger. Sa carrière internationale a commencé en 1924 avec le film Bílý ráj (Kristallprinzess). A l’époque, elle jouait déjà sous le nom Anny Ondra. Elle a joué dans deux films d’Alfred Hitchcock, et son dernier film a été le film allemand Schön muss man sein, tourné en 1951. Avec son mari Max Schmelling, elle a également fait une apparition dans le film Die Zürich Verlobung, tourné en 1957 et dans lequel ils jouaient leurs propres rôles.

Anny Ondráková | Photo: ČT

La belle et le boxeur

Le mariage d'Anny Ondráková et Max Schmeling en 1933 | Photo: Bundesarchiv,  Bild 102-14813/Wikimedia Commons,  CC-BY-SA 3.0

Pour le célèbre boxeur Max Schmeling, avec Anny Ondra, cela a été le coup de foudre. Ils se sont mariés en 1933. Ils sont rapidement devenus un couple très populaire en Allemagne, où on disait d’eux qu’ils représentaient l’association idéale de la force et du charme.

Cependant, alors que le nazisme montait en force, les nazis rêvaient de faire de Schmeling une icône : celle du superman allemand. En effet, Max Schmeling était, de 1930 à 1932, champion du monde poids lourds.

Mais Schmeling n’a jamais collaboré avec les Allemands. Il a refusé les distinctions et a même secrètement contribué à cacher deux enfants juifs, leur sauvant ainsi la vie. Il a d’ailleurs passé quelques temps en prison. Malgré cela, après la guerre, Max Schmeling et Anny Ondra ont fait l’objet d’une enquête pour collaboration, et en Tchécoslovaquie, un mandat d’arrêt a été émis à leur encontre. Et même si les accusations n’ont pas été prouvées, ils se sont retrouvés sans le sou et ont dû recommencer à zéro.

LIRE AUSSI

Ils ont donc déménagé à la campagne, à Hollenstedt, près de Hambourg, où ils se sont reconvertis dans l’élevage de visons. Anny Ondra avait compris que l’âge d’or de sa carrière cinématographique avait pris fin. Max Schmeling est pour sa part devenu le manageur de la succursale allemande de Coca-Cola Europe.

Anny Ondra n’est plus jamais revenue en Tchécoslovaquie : elle est décédée en Allemagne en 1987, à l’âge de 84 ans. Max Schmeling est décédé 18 ans après elle, en 2005, à presque 100 ans. Le dernier vœu de ce couple sans enfant était que leur patrimoine soit légué à SOS Villages d’Enfants.