Il y a 20 ans, « Mafia », le plus célèbre des jeux pour PC tchèques, était mis sur le marché

Mafia: The City of Lost Heaven

« Mafia » a été créé dans le studio du développeur Daniel Vávra. Avec son scénario bien monté, ses éléments cinématographiques et son principe de jeu sophistiqué, il n’a pas eu de mal à séduire les fans de jeu vidéo.

Mafia: The City of Lost Heaven | Photo: Illusion Softworks

David Vávra s’est inspiré de son film préféré, « Goodfellas » (« Les Affranchis »), qu’il avait vu au cinéma dans sa jeunesse. Le style narratif compte pour beaucoup dans le succès du récit du jeu, qui est bourré de scènes de mafia humoristiques et satiriques. Les voix des acteurs célèbres, qui jouent les personnages principaux, comptent également pour baucoup dans le succès du jeu.  Les fans tchèques évoquent aujourd’hui encore les prestations de Marek Vašut, Petr Rychlý ou encore Dalimil Klapka.

Il s’est vendu plus de deux millions d’exemplaires du premier jeu d’action « Mafia ». D’ailleurs, récemment, le jeu dans son emballage d’origine s’est vendu 60 900 couronnes (près de 2500 euros) à une vente aux enchères sur Aukro.

Mafia: The City of Lost Heaven | Photo: Illusion Softworks

En raison du succès de ce jeu, les studios de jeux étrangers se sont intéressés à leur homologue de Brno. En 2008, repris par le géant américain Take-Two Interactive Software, le studio de Daniel Vávra a été renommé 2K Czech.

La publicité de Mafia II dans les rues de New York,  2010 | Photo: Štěpánka Budková,  Radio Prague Int.

En 2010, le deuxième titre de « Mafia » a été accueilli avec autant de succès que le premier : il s’en est vendu 3,5 millions d’exemplaires pour PC et consoles de par le monde. Le troisième – et dernier, pour l’instant – titre de « Mafia » a été mis sur le marché en 2016 ; ses ventes ont dépassé celles des deux titres précédents.