Invasion des moustiques dans les régions inondées au printemps

r_2100x1400_radio_praha.png

C'est une calamité et personne ne nous aide ! C'est ce qu'affirment les habitants des régions qui ont été les victimes des inondations de la fin du mois de mars, surtout en Moravie du Sud.

Les habitants des localités situées sur le cours de l'Elbe, en Bohême centrale et en Bohême du Nord, sont aussi confrontés à ce grave problème : les moustiques, disposant de conditions idéales pour se reproduire, empoisonnent littéralement la vie des habitants de ces régions. Le directeur du Service national d'hygiène, Michael Vit, avait mis en garde contre une telle éventualité, au début du printemps. Après les inondations, il a garanti la livraison d'insecticide en provenance des Etats-Unis pour les huit régions tchèques et moraves les plus touchées. Mais les quinze tonnes qui ont été livrées, sont bien insuffisantes. Non seulement les moustiques sont en bien plus grand nombre que les années précédentes, mais ils sont beaucoup plus gros et beaucoup plus agressifs. Dans le quotidien national, Lidove noviny, le commentateur Martin Zverina titre sa colonne : « Contre les moustiques avec un hélicoptère ? » Il rappelle que si les hommes politiques se sont beaucoup montrés dans les régions inondées, au début du printemps, en hélicoptère survolant les localités sinistrées, ils devraient faire de même aujourd'hui, quand ces mêmes localités sont touchées par un nouveau fléau, l'invasion des moustiques. Donc mesures à prendre rapidement, mesures indispensables pour le bien-être des habitants, mais aussi des visiteurs de ces régions hautement touristiques, pour leur santé aussi car, comme on le sait, le moustique est un vecteur de nombreuses infections et maladies.