La campagne électorale

r_2100x1400_radio_praha.png

La campagne éléctorale précédant les élections régionales partielles et sénatoriales qui se dérouleront ce dimanche en République tchèque a présenté quelques idées nouvelles pour attirer l'électeur. Astrid Hofmanova.

A part un arsenal électoral classique, meeting, bilboards, tracts ou journaux électoraux, nombre de candidats ont profité de l'Internet où ils avaient ouvert leurs propres pages web avec les devises, programmes et photographies. Les candidats sociaux-démocrates ont renoncé à leur autobus traditionnel - Zemak, dont le nom vient de celui de leur leader, Milos Zeman, pour traverser la République à bord d'une Citroën. Pour aborder le plus grand nombre d'électeurs, ils ont voulu téléphoner directement à un million d'électeurs. Peut-être ont-ils réussi...

Tandis que la social-démocratie a refusé de publier le coût de sa campagne, le Parti civique démocrate s'est vanté d'avoir baissé ses dépenses au maximum, soit à 25 millions de couronnes. Son cheval de Troie - Vaclav Klaus - on se l'arrachait littéralement. Il a traversé pratiquement tout le pays, l'un des résultats de cette course étant aussi l'accident de sa voiture avant le meeting de Hradec Kralove, métropole de Bohême orientale. Il faut dire, néanmoins, que ses meetings attiraient beaucoup de gens ce que l'on ne peut pas dire des meetings des autres partis politiques.

La coalition de quatre partis (l'Union de la liberté, les chrétiens-démocrates, l'Alliance civique démocrate et l'Union démocratique) préférait un style léger. Elle a loué deux autobus à étage et animait ses meetings par la danse de mascottes. Les présidents des quatre partis ont fait de la patinette pour se rendre à quatre endroits .

Les meetings précédant les élections régionales et sénatoriales partielles ont apporté aussi des situations bien curieuses, voire ridicules. Dans le centre de Brno, les sans- parti pour la Moravie distribuaient des pruniers, dans le cadre de leurs slogan éléctoral: « Sauvons l'eau-de-vie de prunes morave ». Une heure avant le meeting, des amateurs de jardinage ont formé déjà une queue pour finir par se bagarrer pour un arbre.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture