La carrière de Dagmar Peckova

r_2100x1400_radio_praha.png

La mezzo-soprano Dagmar Peckova celèbre son 40ème anniversaire. Vaclav Richter retrace la carrière de cette cantatrice tchèque hors du commun.

Rien n'était facile au début de la carrière de Dagmar Peckova. En 1982, au moment de terminer ses études au conservatoire de Prague, elle a remporté le concours Antonin Dvorak à Karlovy Vary. Ce début prometteur n'était cependant pas suivi par une série de succès comme on pouvait s'y attendre. Dagmar a failli sombrer dans la foule de jeunes chanteurs de talent qui n'arrivent jamais à s'imposer car ils ont de mauvais professeurs de chant ou manquent d'abnégation et de discipline. Elle a chanté d'abord à l'opérette et ses premières apparitions sur la scène du Théâtre national de Prague peuvent être considérées comme des échecs artistiques. C'est la rencontre avec la cantatrice Antonie Denygrova qui a marqué un tournant dans sa carrière. Conseillée par cette pédagogue expérimentée, Dagmar Peckova a abandonné la tessiture de soprano pour celle de mezzo-soprano et a commencé à remodeler sa voix dans le studio des chanteurs débutants à l'opéra de Dresde. En 1989, elle a remporté déjà le Prix des critiques de Berlin pour le rôle de Dorabella dans l'opéra Cosi van tutte de Mozart. C'était d'abord le bel canto et l'opéra du 18ème siècle qui était son domaine préféré, mais bientôt elle a élargi son répertoire et a subjugué le public et la critique en interprétant des mélodies de Mahler, de Wagner et de Berio. C'est dans le rôle de Carmen qu'elle a brillé finalement aussi au Théâtre national de Prague. Sa voix, son tempérament, sa franchise, son énergie, ses extravagances et ses cheveux coupés en brosse en font une excellente interprète des rôles travestis et de ceux qui ont été écrits pour les castrats. Elle a donné à Prague tout un récital composé d'airs tirés de ce genre de rôle. La semaine dernière, Dagmar Peckova a baptisé à Prague son CD de mélodies d'Antonin Dvorak. Ce n'est qu'un début et avant l'an 2004 elle désire enregistrer sur CD l'intégrale de toutes les mélodies de ce compositeur. Grâce au CD nous pouvons vous proposer maintenant, pour célébrer l'anniversaire de Dagmar Peckova, son enregistrement des Wesendonk Lieder, recueil de chants de Richard Wagner qui a mis en musique cinq poèmes de Mathilde Wesendonk, femme qui le faisait rêver. L'Orchestre philharmonique de Prague est placé sous la direction de Jiri Belohlavek.