La Compagnie du gaz pragoise loue des voitures écologiques

r_2100x1400_radio_praha.png

Le distributeur de gaz pragois a décidé de contribuer à la protection de l’environnement dans la capitale. Il vient d’ouvrir une agence de location de voitures qui utilise le GNV (gaz naturel comprimé appelé gaz naturel véhicules) comme carburant.

Photo: CTK
Le GNV est, certainement, l’un des carburants les plus écologiques. En effet, sa combustion ne dégage ni soufre, ni plomb, ni poussières, moins d’oxyde d’azote, de monoxyde de carbone et de gaz carbonique que les autres carburants. Le gaz naturel est comprimé à 200 bars dans les réservoirs. A Prague, certains véhicules privés l’utilisent déjà, mais aussi quelques taxis. La Compagnie des transports en commun pragois a mis en service un autobus à GNV sur une de ses lignes et les Services techniques pragois testent un camion de ramassage des ordures ménagères à GNV. La Compagnie du gaz pragoise a commençé par prêter des véhicules roulant au GNV à ses employés. Pourtant, vu l’intérêt manifesté par le public, elle a décidé d’ouvrir une agence de location qui offre douze véhicules de marque Fiat, des Panda et des Multipla. On peut faire le plein de gaz directement à l’agence.

Pourquoi louer une voiture qui consomme du GNV ? Parce que son utilisation revient moins chère que celle de votre propre véhicule à essence. Le prix de la location est senblable à celui pratiqué dans les agences de location de voitures (18,50 euros la journée pour une Panda), et un m3 de GNV coûte dans les 14 couronnes (moins d’un demi-euro). Pourquoi il n’y a pas plus de véhicules roulant au GNV dans Prague ? Tout simplement parce qu’il n’y a pas assez de stations pour faire le plein. En dehors de celle de la Compagnie du gaz dans le quartier de Michle, il n’en existe qu’une seule autre dans le quartier voisin de Zabehlice. La Compagnie du gaz compte se mobiliser pour que cette situation change. L’année prochaine déjà, elle ouvrira une nouvelle station dans le centre de Prague et une autre à l’aéroport de Ruzyne.

D’ici à l’année 2012, la Compagnie du gaz compte ouvrir plus d’une dizaine de stations à GNV dans la capitale tchèque. Son objectif : renforcer la confiance du public envers les véhicules à gaz naturel comprimé. Cela concerne aussi bien le simple citoyen que les sociétés de transport. Grâce à l’initiative de ce distributeur de gaz qui, il faut le dire, est loin d’être désintéressée puisqu’elle devrait augmenter ses ventes, Prague pourra se ranger aux côtés d’autres métropoles, comme Paris ou Berlin par exemple, qui ont opté pour le développement des transports en commun dans des véhicules utilisant un carburant écologique. Et ajoutons encore qu’un autobus à gaz fait beaucoup moins de bruit qu’un autobus diesel classique.