La cueillette des champignons en Tchéquie

r_2100x1400_radio_praha.png

D'après l'Ecole supérieur d'agriculture, à Prague, 72 % de la population tchèque vont ramasser des champignons, au moins de temps en temps. Notre stagiaire, Lenka Jansova, pour plus d'informations.

Aucun dada n'a des amateurs si nombreux, en République tchèque. On y cueille, environ, 20 mille tonnes de champignons, par an. Ces derniers se vendent à peu près 70 couronnes le kilo et les étudiants ont calculé que les forêts gagnaient plus, grâce aux champignons, que grâce au bois.

Quelles sont les raisons de cette popularité de la cueillette des champignons, contrairement à l'Angleterre, l'Allemagne et la Norvège, par exemple... C'est la connaissance excellente des champignons. La République tchèque en a une sorte de primauté. De plus, il n'y a que très peu d'intoxications par les champignons.

Deux mycologues tchèques célèbres, Frantisek Smotlacha et son fils Miroslav, en ont, aussi, le mérite. Frantisek Smotlacha a ouvert le premier centre de consultation mycologique, en 1909, et il a fondé la Société mycologique tchécoslovaque, en 1921.

Son fils travaille, actuellement, dans cette société. « L'environnement s'est amélioré, en République tchèque. Le sol n'est plus tellement acide. Voilà pourquoi les chanterelles et les lactaires, très sensibles à l'état de l'environnement, reviennent dans les forêts tchèques » dit-il.

Auteur: Lenka Jansová
lancer la lecture