La fondation du châtea d'Orlik (L'Aiglon)

Le château d'Orlik, photo: Štěpánka Budková

Il y a une dizaine de siècles, Prague n'était qu'une petite ville entourée de remparts, au coeur de forêts profondes. La verdure luxuriante ne laissait que rarement entrevoir la tache claire d'un château fort, perché sur un rocher abrupt ou caché dans un fourré.

Le château d'Orlik, photo: Štěpánka Budková
Il y a une dizaine de siècles, Prague n'était qu'une petite ville entourée de remparts, au coeur de forêts profondes. La verdure luxuriante ne laissait que rarement entrevoir la tache claire d'un château fort, perché sur un rocher abrupt ou caché dans un fourré.

Dans un château fort, situé aux environs de Prague, vivait heureux un jeune chevalier avec son épouse et son fils. L'assaut du château, par un chevalier brigand, mit fin à la vie paisible et au bonheur du couple. Le château fut brûlé de fond en comble, et la ravissante femme du chevalier assassinée. Le jeune chevalier échappa de justesse à une mort atroce, sautant du pont-levis dans les douves, tenant son fils dans les bras. Il marcha pendant des heures interminables, dans la forêt. Finalement, il s'endormit sur un lit de mousse. Lorsqu'il se réveilla, il était entouré d'une bande de brigands, qui s'apprêtaient à le tuer. Le chevalier leur raconta son destin. Les brigands furent si émus qu'ils proposèrent au chevalier de rester en leur compagnie. Le chevalier accepta, aigri par la cruauté du destin. Six mois plus tard, le chef des brigands mourut, suite à une grave blessure. Ayant prouvé à plusieurs reprises sa force physique et mentale, le jeune chevalier fut élu chef des brigands. Il tuait sans merci et sans aucun remords et fit en peu de temps, trembler toute la région.

Qu'était donc devenu l'enfant ? Le nouveau chef confia son fils à la veuve d'un brigand, tué au cours d'une escapade. La femme s'occupait bien du petit et l'aimait tendrement. Un bel après-midi, alors que l'enfant jouait dans l'herbe, elle s'endormit. Un cri poussé par le garçonnet la réveilla en sursaut...Elle fit le tour de la clairière, courut dans la forêt, mais ne trouva aucune trace de l'enfant. Tremblant de peur, elle attendit le retour du chef et de la troupe de brigands. Au petit matin, les brigands revinrent dans la grotte leur servant de logis et de cachette pour le butin. En apprenant ce qui était arrivé, le chevalier fou de rage voulut tuer la nourrice de l'enfant. Pris de pitié il calma ses émotions et demanda à la femme atterrée de lui montrer l'endroit du drame. Arrivé à la clairière, ils entendirent soudain un bruissement d'aile. Le chevalier leva les yeux et aperçu un aigle gigantesque et, en même temps, entendit pleurer son fils, assis dans le nid de l'aigle. Croyant à un miracle, le chevalier décida de cesser la pratique de son métier peu catholique. A l'endroit où il avait trouvé l'enfant, il fit construire un château qu'il appela Orlik - l'Aiglon. Il épousa la nourrice de l'enfant qui lui plaisait depuis toujours. Les brigands devinrent d'honnêtes serviteurs, valets et palefreniers du château d'Orlik.

Le château d'Orlik existe toujours en Bohême centrale, et c'est un très joli endroit à visiter.