La gare Masaryk bientôt supprimée ?

La gare Masaryk, photo: Wikimedia Commons

Prague change de visage et l’aménagement urbain se modifie au gré de son évolution. Mais comme souvent, ces changements ne plaisent pas à tout le monde. Dernière vague de scepticisme, l’annonce faite par le Conseil municipal de la probable suppression de la gare Masaryk, la toute première gare de Prague.

Rendre le quartier autour de la gare centrale Masaryk plus vivant, en faire un autre lieu de commerce, l’idée à de quoi séduire pour les sociétés de développement qui arguent que la zone en question est une des dernières localités, en plein coeur de la capitale, où il est possible de construire. Et la municipalité de Prague semble plutôt favorable au projet d’en finir avec le transport ferroviaire de la gare Masaryk. Un des reproches qui lui est fait : le fait qu’elle soit une gare-terminus, une gare ‘sans issue’. Mais pour Anna Kodysová de l’administration des chemins de fer tchèques, la gare Masaryk a tout son sens à Prague :

« La gare Masaryk est importante notamment pour les lignes en provenance du nord du pays, c’est-à-dire depuis l’Allemagne jusqu’à Prague. Mais aussi pour les lignes en provenance de l’Est du pays, par Kolin. Et même si cette gare est un terminus, ce n’est pas un problème : on peut prendre le métro, et il y a de nombreux exemples similaires à travers l’Europe. »

La gare Masaryk
Ainsi Paris, où toutes les gares sont également des terminus pour les voies qui y convergent de toute la France.

A Prague, le bâtiment de la gare Masaryk ne serait toutefois pas détruit, car il est un site protégé. Mais le trafic serait redispatché sur la gare principale Wilson. Mais ce projet n’est de loin pas le seul : des changements pourraient survenir également autour de la gare de Smíchov, la gare de triage de Žižkov serait supprimée pour créer des lotissements. Et la fameuse prison de Pankrác, sur les hauteurs de la ville pourrait bien changer de fonction : nouveaux bureaux et appartements pourraient remplacer les locaux, trop chers à la reconstruction.

Tous ces projets suscitent l’inquiétude des riverains et usagers. Mais aussi de certains représentants politiques. Zuzana Drhová est membre de la commission du développement territorial de la Mairie de Prague et membre du parti des Verts. Elle met en garde contre l’influence des sociétés de développement sur l’aménagement territorial de la ville :

« Afin que leur influence sur le développement de la ville ne soit pas trop forte, il est important de respecter certains processus, notamment faire participer les citoyens dans le cadre d’un débat public, les riverains également, et les représentants. Or je n’ai pas l’impression que ce soit le cas pour l’instant. Et j’estime que l’influence de ces sociétés sur l’aménagement de la ville est plus important qu’il ne devrait être. »

La décision finale à propos de la Gare Masaryk et d’autres projets sera prise en septembre par le Conseil municipal.