La moitié des exportations tchèques finissent dans les pays voisins

Photo: Stuart Miles

La moitié des exportations tchèques sont destinées aux quatre pays voisins. Avec une part globale de 46,5 % sur l’ensemble des échanges réalisés en 2013, l’Allemagne, la Slovaquie, la Pologne et l’Autriche comptent ainsi parmi les partenaires privilégiés de la République tchèque pour son commerce extérieur.

Photo: Stuart Miles
Selon les chiffres communiqués par l’Office tchèque des statistiques (ČSÚ), l’Allemagne reste sans surprise le pays prioritaire pour les échanges commerciaux de la République tchèque. A lui seul, le grand voisin de l’Ouest a contribué à hauteur de 28,6% au chiffre d’affaires total du commerce extérieur de la République en 2013. Par ailleurs, 61, % des échanges réalisés avec les pays voisins l’ont été précisément avec l’Allemagne.

Toutefois, entre 2005 et 2013, ce sont les échanges entre la République tchèque et la Chine qui ont connu le rythme de croissance le plus soutenu, devant ceux avec la Russie (4 et l’Ukraine. Il y a encore huit ans de cela, la part totale du chiffre d’affaires réalisée avec ces trois pays ne représentant encore que 7,4% contre 11,1% l’année dernière.

La Russie constitue d’ailleurs le marché le plus porteur hors Union européenne pour les entreprises tchèques. En 2013, le montant des exportations s’est élevé à 116 milliards de couronnes (4,2 milliards d’euros), soit 3,7 % du total des exportations (contre 1,8% en 2005). Ces chiffres placent la Russie devant les Etats-Unis (2,2% des exportations tchèques) et la Suisse (1,5%). L’effet de l’interdiction prononcée par Moscou sur les importations de produits alimentaires en provenance de l’UE n’aura une répercussion dans les statistiques qu’à la fin de cette année au plus tôt.