La police évacue une maison dans Prague après la découverte d'une grenade

La police a évacué ce mercredi une vingtaine d'habitant dans une maison de la rue Betlémská à Prague, après la découverte d'une grenade dans l'un des appartements. Celle-ci a été emportée par une équipe pyrotechique pour être liquidée. La rue Betlémská et la rue adjacente Konviktská ont été fermées à la circulation pendant plusieurs dizaines de minutes. Selon un porte-parole de la police, il s'agissait d'une "grenade d'artillerie ancienne de production russe" et mesurait 50 cm de long et 11 cm de diamètre.

author: Anna Kubišta

Dernières nouvelles

  • Jan Blatný nommé ministre de la Santé

    29/10/2020

    Le président tchèque Miloš Zeman a nommé ce jeudi Jan Blatný au poste de ministre de la Santé. Avant cela, le chef de l’Etat a accepté la démission de l’épidémiologiste Roman Prymula, nommé ministre de la Santé à la mi-septembre. L’ex-ministre a été appelé à quitter ses fonctions suite à la publication, vendredi dernier par le tabloïd Blesk, de photographies le montrant sortir – sans masque – d'un restaurant pragois, alors que tous les établissements de restauration sont officiellement fermés dans le cadre des mesures sanitaires.

    Jan Blatný, 50 ans, est le directeur-adjoint de l’Hôpital universitaire de Brno, où il dirige également le service d’hématologie pédiatrique.

  • Les dirigeants tchèques condamnent l’attaque terroriste de Nice

    29/10/2020

    « Je suis absolument horrifié par l’attaque barbare de Nice », a écrit le Premier ministre tchèque sur son compte Twitter, dans un message adressé au président français Emmanuel Macron. En réaction à l’attaque terroriste à couteau qui s’est déroulée ce jeudi matin à la basilique Notre-Dame de Nice, Andrej Babiš a déclaré que le peuple tchèque était « avec tous les Français en ce moment de deuil ».

    Le ministre tchèque des Affaires étrangères Tomáš Petříček a également exprimé, sur la Télévision tchèque, ses condoléances aux proches des victimes.

  • Le conservateur Miloš Vystrčil restera à la tête du Sénat

    29/10/2020

    Après les élections qui ont renouvelé, début octobre, un tiers du Sénat, la Chambre haute du Parlement tchèque a désigné sa nouvelle direction.  Membre du parti civique démocrate (ODS), une des principales formations de l’opposition, Miloš Vystrčil restera à la tête du Sénat. En février dernier, il a remplacé temporairement l’ancien président de la Chambre haute Jaroslav Kubera, lui aussi membre de l’ODS, décédé en janvier dernier.

    Le Sénat renouvelé comptera désormais quatre vice-présidents au lieu de cinq (Jiří Růžička et Jan Horník – Club des Maires, Jiří Oberfalzer – Club de l’ODS et du TOP 09, Jitka Seitlová – parti chrétien démocrate KDU-ČSL).

    La Chambre haute est composée de 81 sénateurs en tout, élus pour six ans.

  • Fermeture des écoles dites spéciales à compter du 2 novembre

    29/10/2020

    En raison de la situation sanitaire toujours alarmante en Tchéquie, le ministre de l’Education Robert Plaga a annoncé la fermeture, à compter du 2 novembre, des écoles dites spéciales qui accueillent des élèves souffrant d’un léger handicap mental. Désormais, seules les écoles maternelles resteront ouvertes, de même que certains établissements scolaires qui accueillent des enfants de soignants, de policiers ou de pompiers. Toutes autres écoles sont fermées depuis le 14 octobre et un enseignement à distance y a été rétabli.

    Initialement, les écoles devaient rouvrir leurs portes le 2 novembre, mais le gouvernement a déjà fait savoir que cette date ne pourrait pas être respectée au vu de la situation épidémiologique dans le pays.

  • Le président tchèque a décoré 38 personnalités à l’occasion de la fête nationale

    29/10/2020

    A l’occasion de la fête nationale du 28 octobre qui a marqué le 102e anniversaire de la fondation de la Tchécoslovaquie indépendante, le président Miloš Zeman a remis des hautes distinctions d’Etat à 38 personnalités, parmi lesquelles figurent notamment les militaires et civils mobilisés pendant la crise sanitaire. Six personnalités ont été décorés de l'Ordre du Lion blanc, la plus haute distinction de l’Etat tchèque : parmi elles le général Heliodor Pika, ancien légionnaire et héros de la résistance au nazisme pendant la Deuxième guerre mondiale, exécuté par les communistes en 1949, ainsi que le chanteur Karel Gott, décédé en octobre 2019, ou encore l’épidémiologiste et ancien ministre de la Santé Roman Prymula, récompensé pour sa gestion de la 1ère vague de la pandémie de Covid-19.

    Le président de la Cour constitutionnelle Pavel Rychetský et le chercheur tchèque Tomáš Cihlář qui a co-développé, aux Etats-Unis, le médicament remdesivir, utilisé pour traiter les patients sévèrement atteints par le coronavirus, ont également été distingués par le président tchèque.

    La traditionnelle cérémonie de remise de décorations au Château de Prague a été annulée à cause de la mauvaise situation épidémiologique dans le pays. La chancellerie présidentielle a publié, sur son site internet, une liste des lauréats. Ils devraient recevoir leurs distinctions l’année prochaine.

  • Covid-19 : des chiffres toujours en forte hausse

    29/10/2020

    Mercredi, alors que la République tchèque a célébré sa fête nationale, 12 977 nouveaux cas de contamination au Covid-19 ont été dépistés par les laboratoires tchèques. Il s’agit d’un nouveau record enregistré pour un jour non ouvrable. Le nombre de malades s’élève actuellement à presque 175 000.  Le nombre d'hospitalisations et de décès liés au coronavirus est lui aussi en forte hausse : 6 624 personnes sont actuellement hospitalisées, dont plus de 900 dans un état nécessitant des soins intensifs. Mardi dernier, le pays a enregistré un triste record de 146 décès. Au total plus de 2 600 personnes sont mortes en Tchéquie des suites du Covid-19 depuis le 1er mars.

    Le nombre de tests effectués par les laboratoires tchèques augmente progressivement : il s’est élevé à plus de 45 000 mardi dernier. Quelque 34,4% des tests se sont avérés positifs ce jour-là, ce qui signifie, d’après les spécialistes, que le nombre réel de personnes infectées est beaucoup plus important que le celui indiqué par les laboratoires.

    De nouvelles mesures strictes visant à maîtriser l'épidémie de coronavirus sont entrées en vigueur ce mercredi, dont un couvre-feu entre 21h et 5h du matin.

  • Un incendie a ravagé l'église orthodoxe du jardin Kinský à Prague

    28/10/2020

    Un incendie a gravement endommagé la petite église en bois du jardin Kinský mercredi dans le cinquième arrondissement de la capitale tchèque. Malgré l'intervention des pompiers, les flammes ont ravagé l'édifice et entraîné l'effondrement de la plus haute des tours de cette église orthodoxe.

    Construite en Ukraine au XVIIe siècle, l'église Saint-Michel-Archange (Chrám sv. archanděla Michaela ou kostel sv. Michala) a été démontée, transportée et remontée à Prague en 1929. La cause de l'incendie n'avait pas encore été établie mercredi après-midi.

  • Météo

    28/10/2020

    Le soleil devrait briller au moins en partie jeudi après-midi après un peu de pluie le matin à Prague où le températures maximales sont annoncées autour de 10°C.

  • Fête nationale au temps de la pandémie

    28/10/2020

    La République tchèque célèbre sa fête nationale en ce 28 octobre dans un contexte très particulier à cause de la situation épidémiologique toujours alarmante. La traditionnelle cérémonie de remise de décorations au château de Prague a été annulée, tout comme la cérémonie sur la colline de Vitkov au cours de laquelle les dirigeants du pays, les anciens combattants et les dignitaires religieux déposent chaque année des couronnes sur la tombe du Soldat inconnu.

    Le chef de l'Etat et les autres responsables politiques et militaires du pays se sont rendus individuellement sur la colline de Vitkov pour déposer des couronnes et des fleurs au mémorial en ce jour qui marque le 102e anniversaire de la fondation de la Tchécoslovaquie. Le château de Prague publiera une liste de ceux qui ont reçu des hautes distinctions d'État à l'occasion du jour férié et le président Miloš Zeman s'adressera à la nation à la télévision publique mercredi soir.

    Plusieurs manifestations étaient organisées dans la journée à Prague, dont certaines pour protester contre les mesures sanitaires en vigueur.

  • Le Hezbollah dans son ensemble est une organisation terroriste selon les députés tchèques

    28/10/2020

    La Chambre basse du Parlement tchèque a validé mardi un texte initié par une députée de l'opposition, Jana Černochová (ODS), visant à considérer l'ensemble du Hezbollah libanais comme une organisation terroriste. "La chambre des députés enjoint le gouvernement à faire abandonner au niveau européen le concept de division du Hezbollah en deux entités et à le classer dans son ensemble parmi les organisations terroristes", peut-on lire dans la résolution des parlementaires, qui demandent également au gouvernement de faire passer une loi de manière à établir au niveau national une liste dans laquelle serait répertoriées les organisations terroristes de tous les pays.

    Contrairement aux Etats-Unis et à plusieurs autres pays, l'UE considère pour l'instant que seule la branche militaire du parti chiite libanais est une organisation terroriste. Selon I24News, le ministre israélien des Affaires étrangères, Gabi Ashkenazi, a remercié le Parlement tchèque dans un communiqué, affirmant que "Prague et Jérusalem étaient de vraies amies". Après le Royaume-Uni l’an dernier, l’Allemagne avait annoncé fin avril avoir « interdit l’activité de l’organisation terroriste chiite Hezbollah » sur son sol.