La République tchèque victime d'une grosse panne sur son réseau d'électricité

r_2100x1400_radio_praha.png

Mardi, la Tchéquie s'est retrouvée face à un gros problème : les lignes de courant électrique haute tension ont été surchargées et l'état d'urgence a été déclaré sur tout le territoire, en début d'après-midi.

Dans l'après-midi et en début de soirée encore, la direction de CEPS, société qui fait partie de la compagnie électrique tchèque CEZ et s'occupe du réseau haute tension, n'était pas très rassurante dans ses déclarations. En dehors de la limitation des livraisons d'électricité aux grandes entreprises, elle n'excluait pas que les foyers ne soient touchés eux aussi. Pourquoi CEPS a-t-elle été obligée de décréter l'état d'urgence ? Explication de Miroslav Vrba, directeur exécutif pour la stratégie de la société :

« Il y a eu un premier incident, la surcharge d'une ligne en Bohême centrale. Le problème a été réglé manuellement, pour éviter la disjonction automatique. Pourtant d'autres lignes ont été surchargées en raison d'une très forte consommation et du transit élevé. Cela a créé un effet de boule de neige conduisant à l'importation d'électricité de l'étranger, à l'état d'urgence et à la limitation de la consommation. »

Ministre de l'Industrie et du Commerce, Milan Urban
L'état d'urgence au niveau cinq, sur une échelle de sept, signifie la limitation de la consommation pour les grandes entreprises, dans certains cas l'arrêt de la production, comme l'explique le ministre de l'Industrie et du Commerce, Milan Urban :

« A l'usine automobile, Skoda Auto, l'état-major de crise a dû se réunir, car des problèmes sont advenus dans ses ateliers de Kvasiny et Vrchlabi, mais aussi dans l'usine de Mlada Boleslav. D'un autre côté, des entreprises comme les acieries Mital Ostrava, ou les forges de Vitkovice, n'ont pas rencontré de problèmes. Elles disposent, en effet, de leurs propres centrales électriques. »

Paradoxalement, en dehors de certaines grandes entreprises qui ont été obligées de réduire leur consommation en électricité, quinze blocs-générateurs des centrales de la compagnie CEZ ont dû être débranchés du réseau. Pourquoi ? Parce que l'électricité ne s'entrepose pas. Les lignes surchargées par le transit énorme du courant vers le sud de l'Europe, en raison de la consommation élevée dû à la canicule, ne pouvaient plus assurer le transport de l'électricité locale. Situation dangereuse à laquelle il faudra s'habituer, selon les experts, qui conseillent une révision plus intense et fréquente du réseau du courant haute tension en Tchéquie. En effet, les lignes surchargées chauffent et avec la canicule actuelle, elles peuvent facilement sauter. L'état d'urgence a été levé en fin de soirée.