La série télévisée « Hořící keř », évoquant le sacrifice de Jan Palach, a ébloui nos auditeurs

Photo: HBO

Les différents sujets traités dans les émissions de Radio Prague ont donné lieu à d’intéressants commentaires et remarques de nos auditeurs, auxquels cette émission mensuelle est consacrée.

Photo: HBO
Commençons par une citation de la très belle lettre qui nous a été envoyée par M. Hervé Brien et dans laquelle il se confie avec la profonde émotion qu’il a éprouvée en suivant sur le petit écran la série télévisée consacrée à Jan Palach, l’étudiant tchèque qui s’était immolé en 1969 par le feu. La voici:

« La chaîne Arte a diffusé cette semaine les 3 volets de la série Hořící Keř, sous le titre « Sacrifice ». Cette œuvre nous a profondément touchés aussi bien par le sujet que par la vérité du jeu des acteurs. Toutes les facettes ont été traitées : l’héroïsme d’un acte et ses conséquences aussi bien politique que familiale, la douleur d’une mère, le combat contre le poids d’un régime, la résignation et la peur, la résistance, le courage et l’espoir. J’avais lu les articles que vous aviez consacrés à cette série mais je ne pensais pas que le résultat était aussi fort sur un sujet aussi difficile. Un très grand moment. »

Agnieszka Holland, photo: Alžběta Švarcová, ČRo
Notre auditeur français voudrait également savoir quelle a été la réaction tchèque lors de sa diffusion. Eh bien, l’accueil du film de la réalisatrice polonaise Agnieszka Holland en Tchéquie a été très favorable, en dépit du fait qu’ayant été réalisé pour la société HBO, il n’a pas été diffusé par les chaînes de télévision nationales. Toutefois, le public tchèque a pu le voir sur DVD ou, en version un peu raccourcie, en salle de cinéma. Par ailleurs, comme nous en avons informé dans nos programmes, le film Hořící Keř a obtenu plusieurs Lions tchèques, le prix qui récompense les meilleures créations cinématographiques de l’année. A cette occasion, le film a été également plébiscité comme le meilleur film par les spectateurs.

Dans un autre de ses courriels, M. Hervé Brien que nous avons eu le plaisir de citer ci-dessus, nous a également envoyé en pièce jointe l’article qui vient de paraître dans le magazine Radiofil espérant que, « peut-être, à sa suite, il nous permettra d’avoir quelques nouveaux auditeurs ». Cet article qui est entièrement consacré à Radio Prague comporte deux parties que l’auteur lui-même décrit dans son texte comme suit :

« La première partie est imprégnée de nostalgie avec le rappel des événements majeurs qui ont jalonné les 75 ans d’existence de la station, puis l’arrêt définitif de l’émetteur AM en ondes courtes... La deuxième partie est dédiée à la station Radio Prague d’aujourd’hui orientée vers l’avenir grâce aux techniques modernes de communication. »

Je rappelle que ce texte accompagné d’un reportage a été publié dans le numéro 61 de la revue Radiofil.

Comme d’habitude, vous étiez nombreux non seulement à nous adresser vos rapports d’écoute, mais aussi à y ajouter quelques commentaires. M. René Durand a réagi entre autre à notre émission dans laquelle il était question de la possibilité d’instauration d’une participation obligatoire aux élections, essentiellement pour remédier aux forts taux d’abstention des derniers scrutins. A l’approche des élections européennes, cette possibilité a été évoquée par le président Miloš Zeman. Notre auditeur français a noté à ce sujet :

Photo: Filip Jandourek, ČRo
« L'abstention est un problème partout, mais si l'Europe, et son administration, étaient un peu plus "lisibles", peut-être que la situation s'améliorerait. La responsabilité n'est, sans doute pas, que du seul côté des abstentionnistes. »

M. Christian Ghibaudo a de son côté attentivement écouté certains de nos programmes, ce dont il nous a informé dans son courriel, dont voici un extrait :

« J'ai beaucoup apprécié, comme chaque année, les reportages sur les journées de la Francophonie. En raison des élections municipales prochaines et aussi de toutes les affaires politiques en France, ces journées ont été un peu éclipsées chez nous. Seule la chaîne de télévision France 3 en a parlé avec l'émission "Questions pour un champion". Pour le reste c'est surtout en écoutant les stations internationales étrangères, comme Radio Prague, Radio Slovaquie Int., Radio Roumanie Int., et aussi la RAE en Argentine que j'ai eu connaissance des évènements faits en dehors de la France pour promouvoir notre langue. A croire que la France n'est plus un pays francophone... »

Photo: ČT24
M. Ghibaudo revient également, brièvement, sur les élections municipales en France, l’événement auquel la presse tchèque a par ailleurs voué une grande attention dans ses pages de politique internationale, nous demandant comment et par qui est élu en Tchéquie le maire de la cité... La situation est pareille à celle en France, car en Tchéquie, le maire n’est pas non plus choisi directement par les électeurs. C’est le conseil municipal de la cité ou de la commune qui le choisit en son sein. Je noterai que les prochaines élections communales et municipales en Tchéquie auront lieu à l’automne 2014.

Photo: Jeroen Thoolen, Stock.xchng
M. Gilles Gautier parle dans son dernier courriel non seulement du contenu de nos programmes, mais aussi des conditions de leur écoute. Nous citons:

« Je commence à m'y faire à vous écouter sur le net. Je vais essayer de le faire une fois par semaine, puis on verra pour deux selon la disponibilité. C'est vrai que c'est toujours intéressant de vous écouter, car on apprend beaucoup! J'écoute ainsi la Slovaquie et les autres stations en O.C. (pour l'instant). Il y a toujours un petit plus à écouter en O.C., mais ce n'est que mon avis! Je suis à l’étage avec mes postes, j'essaie sur un, puis un autre, puis un 3ème, la réception peut être de différentes qualités selon le poste. Quand j'ai la meilleure réception: j'écoute. Pas d'ordi, et selon le poste, pas besoin d'électricité: n'est-ce pas magique!!En attendant un prochain rapport, amitiés à toute l'équipe. »

La fontaine des Éléphants, à Chambéry, domaine public
M. Jean-Marie Monplot ne manquant pratiquement jamais parmi ceux qui nous écrivent pour nous envoyer un rapport d’écoute, pour nous passer un bonjour et nous dire de ses nouvelles, il n’a pas fait exception en ce mois d’avril, en nous signalant :

« Bonjour chers amis de radio Prague, cette fois c'est depuis Chambéry en Savoie que je vous écoute pendant une semaine car je suis revenu en montagne pour voir les enfants et petits-enfants ; cela me permet de revoir aussi les amis savoyards mais la route est longue avec Lorient puisqu'il y a 900 km que je parcours en train grande vitesse le TGV ; sur la carte le 56 en Bretagne en vert et en ce moment je suis dans le 73 en bleu, tout ça en passant par Paris, en rouge, dans le 75 !!! Une petite photo de la fontaine des éléphants lieu emblématique de Chambéry !!! Ci-joint deux rapports en date des 15 et 20 mars écoutés sur votre site internet dont voici les détails ci-dessous : ces rapports comportent plusieurs séquences d'émissions différentes écoutés à la carte !! Merci encore pour la belle boussole reçue !!! »

Miloš Zeman en Serbie, photo: Le ministère des Affaires étrangères
Ce Courrier des auditeurs ne serait pas complet sans une contribution d’un autre auditeur et correspondant fidèle, M. Philippe Obre, qui nous a écouté, lui aussi, sur internet. Dans le programme qu’il mentionne dans sa lettre, nous avons apporté une information sur la visite du président de la République, Miloš Zeman, en Serbie, au menu de laquelle il était question de « l’entrée de Belgrade dans le giron européen ». Notre auditeur ivoirien nous a écrit dans ce contexte:

« A ce propos justement, Prague va soutenir Belgrade dans cette démarche. Mais cette situation m'inspire beaucoup de réflexions. Si je comprends bien, les anciens états de l'Est ne se sentaient pas du tout bien sous l'emprise communiste? Le déclin économique de certaines nations européennes comme la Grèce, l’Italie ou l'Espagne, n'appelle-t-il pas à une certaine prudence? »

La guerre 1914-1918
Le courriel que nous avons reçu au cours de ces quatre dernières semaines contenait également une missive de Mme Raymonde Brothier qui nous a écrit :

« Je suis membre d'une association de recherche d'histoire locale des localités près de Limoges dans le centre de la France. Je prépare une exposition à l'occasion du centenaire de la déclaration de la guerre 1914-1918. Nous aimerions présenter le parcours d’un soldat tchèque qui s'est battu au côté de la France et est décédé dans un hôpital temporaire local et dont la tombe se trouve dans le cimetière d'un de nos villages: Chaptelat. »

Le film L'Insoutenable Légèreté de l'être
Dans ce but, Mme Brothier cherche à trouver des contacts dans la ville d’origine de ce soldat tchèque, Svitávka, un effort dans lequel nous voudrons, dans la mesure de nos possibilités, la secourir.

Il ne nous reste qu’à remercier vous tous qui nous avez écrit et que j’ai eu le plaisir de citer dans cette émission. Je vous dévoile la question de ce mois d’avril qui est la suivante :

Il y a 85 ans, le 1er avril 1929, naissait un grand écrivain tchèque, qui vit en France depuis 1975. Parmi ses œuvres les plus célèbres figurent La Plaisanterie et l’Insoutenable légèreté de l’être. Quel est son nom ?

Parmi les bonnes réponses, six vainqueurs seront tirés au sort et recevront un prix. Envoyez vos réponses avant la fin du mois à l’adresse suivante : cr@radio.cz