L'APPARITION NOCTURNE A LA CATHEDRALE ST. GUY

r_2100x1400_radio_praha.png

En 1753, Marie Thérèse impératrice d'Autriche, reine de Hongrie et de Bohême, avait un litige concernant la Silésie avec Frédéric II, roi de Prusse. Une guerre menaçait.

Une nuit de cette même année, un grenadier tenait la garde dans la troisième cour du château de Prague où s'élève le miracle architecturale, l'impressionnante cathédrale St. Guy. Le temps était maussade, un ciel sombre, couleur d'acier, pesait lourd. Le grenadier de garde avait froid et essayait de trouver un moyen pour se réchauffer dans sa guérite. Il faisait des mouvement avec les épaules , tournait la tête de droite à gauche pour bouger un peu. A un moment donné, il s'aperçu que les vitres de la cathédrale St. Guy étaient éclairées. Il pensa être sujet à une vision, mais soudain le grand portail s'ouvrit. Dans un jet de lumière le grenadier vit apparaître une mince silhouette de haute taille, vêtue d'une robe à longue traîne d'un blanc immaculé. Le visage avait des traits réguliers et son teint blanc était presque transparent. L'apparition s'approcha à pas lent du soldat. Arrivée devant lui, elle jetta à ses pieds une poignée de graines de blé, lui tourna le dos et retourna majestueusement à la cathédrale St. Guy. La seconde nuit l'histoire se répéta sauf que l'apparition jetta au pied du grenadier effrayé une poignée de pièces d'argent. Le soldat aurait bien voulu savoir la signification de cet étrange comportement. Il se promit d'adresser la parole à l'apparition au cas où elle apparaîtrait au cours de sa troisième nuit de garde. Comme les deux nuits précédentes, il se plaça dans sa guérite et attendit que minuit sonna. Au premier son de la cloche, les fenêtres de la cathédrale s'allumèrent, le portail s'ouvrit et la silhouette translucide apparu dans le cadre du portail illuminé. Elle commença à descendre l'escalier. Le grenadier l'interpella : " Qui est Tu ? " Il interpella la silhouette pour la seconde fois. N'obtenant aucune réponse, il répéta la question une troisième fois en ajoutant un avertissement: " Arrêtes-Toi ou je tire!" Un silence s'établit, mais la silhouette continua d'avancer. Le grenadier tira sur la silhouette. La balle passa silencieusement à travers le corps translucide et la silhouette avançait toujours. Le grenadier tremblait de peur. Arrivée à sa hauteur, l'apparition lui lança au pied la balle qu'il venait de tirer tout en prononçant les paroles suivantes :

L'année prochaine la récolte sera bonne,

l'année suivante ne sera que bonheur,

la troisième année qui suivra

une guerre éclatera.

Après avoir prononcé ces paroles, la silhouette disparu et ne se manifesta plus jamais.

La prophétie de l'apparition se réalisa. La première année la récolte était bonne, la seconde les gens étaient très heureux et en 1756 éclata la guerre de sept ans entre le roi Frédéric II. de Prusse et l'impératrice Marie Thérèse. Cette guerre amena une grande détresse, la faim et coûta beaucoup de vies humaines. Pourtant l'impératrice Marie Thérèse ne put récupérer la Silésie dont une partie avait été cédée à la Prusse. Cette région fertile devint le grenier d'approvisionnement de la Prussie, pays au sol infertil.