Le 195e anniversaire de la bataille d'Austerlitz

r_2100x1400_radio_praha.png

Le monument de Jean Marie Mellon Roger Valhubert, le seul général français mort des suites de blessures sur le champ de bataille d'Austerlitz, sera inauguré samedi, le 2 décembre, dans le cadre des manifestations à l'occasion du 195e anniversaire de la bataille des trois empereurs. Jaroslava Gissubelova:

Austerlitz - Slavkov, commune morave près de Brno, a été le 2 décembre 1805 le théâtre de la bataille de trois empereurs. Napoléon 1er Bonaparte a remporté la victoire sur l'empereur autrichien, François 1er, et le tsar russe, Alexandre 1er. La bataille d'Austerlitz a été l'une des plus sanglantes - elle n'a duré que 9 heures et les Français y ont perdu 12 000 hommes, les alliés plus de 27 000. L'armistice signé le 6 décembre 1805 au château de Slavkov a fortifié le pouvoir de l'empereur français en Europe.

La mémoire de la bataille est entretenue avec beaucoup de fierté en Moravie, notamment par la Société napoléonienne. La reconstitution de la bataille, y compris les uniformes et les armes historiques, y a lieu tous les ans, le 2 décembre, par les membres de clubs historiques et militaires de plusieurs pays d'Europe. Les touristes et visiteurs de Slavkov peuvent marcher sur les traces de la fameuse bataille. Le premier arrêt - le poste de commandement de Napoléon 1er, sur la colline de Zuran, à partir duquel il a donné, le 2 décembre, au matin, l'ordre d'attaquer. L'événement y est rappelé par un monument avec une représentation plastique de la carte du champ de bataille. Il convient de souligner que Zuran est un territoire d'exterritorialité de la République française en République tchèque. Les soldats français ont laissé leur trace aussi sur la hauteur de Santon qui a servi de point d'appui à l'artillerie française. Un autre endroit mémorable, la vieille poste de Pozorice. Le 28 novembre 1805, Napoléon, accompagné de ses maréchaux, y a pris part à la réunion de l'état-major. C'est à cette poste que l'empereur français a logé, après la bataille victorieuse. Le dernier arrêt - le Monument de la paix, la dominante et le centre naturel de toute la zone du champ de bataille d'Austerlitz. Le monument en style de sécession forme une pyramide avec, aux pieds, quatre statues symbolisant les héros des armées française, autrichienne, russe et aussi le peuple de la Moravie ayant souffert par ce conflit sanglant. Au sous-sol du Monument, il y a le lieu du dernier repos des soldats ayant trouvé la mort à Austerlitz.