Le café « A mi-chemin », tenu par des malades psychiatriques

Na Pul Cesty

Pour continuer dans notre série sur les bars un peu spéciaux de Prague, je vous propose de découvrir aujourd'hui le café « Na Pul Cesty » (A mi-chemin), créé par l'association Green Doors, où les serveurs sont des patients atteints de schizophrénie.

L'association Green Doors est née en 1993. Son but est la réhabilitation sociale et professionnelle des personnes souffrant de schizophrénie. Différents programmes ont été mis en place dans ce but, dont le café « Na Pul Cesty » (A mi-chemin) qui a ouvert en 1997. Une période de réhabilitation d'un an maximum est proposée à des jeunes de 18 à 35 ans atteints d'une maladie schizophrénique récemment. La plupart sont tombés malades durant les trois dernières années. Ils travaillent alors en tant que serveurs, un travail qui leur permet donc de rester en contact avec les gens et de se réinsérer dans le milieu professionnel. Plus de cent participants depuis que le bar existe et environ 44% ont retrouvé un emploi ou repris des études après.

Le bar se trouve au milieu du parc Pankrac. Concerts tous les jeudi, entrée toujours gratuite. Des expositions également. Il y a même un piano, sur lequel on vous laissera jouer si vous demandez. Le bar est entouré d'une pelouse, ce qui incite à s'asseoir dehors. C'est tant mieux, car le café est quand même petit.

Dans les autres programmes créés par Green Doors, un atelier de nettoyage fut mis en place en 1998. Un programme qui s'adresse aussi aux jeunes de 18 à 35 ans, mais malades à long terme cette fois, c'est à dire depuis plus de quatre ans. Le but, en leur faisant nettoyer des bureaux ou des parcs deux à trois heures par jour, est surtout de leur faire reprendre un rythme de travail quotidien.

En 1999 débuta le programme club et salon de thé « V. kolona » dans l'hôpital psychiatrique de Bohnice. Des malades à long termes qui vont bientôt quitter l'hôpital psychiatrique ont l'opportunité d'apprendre les bases du métier de serveur ou de cuisinier en attendant peut-être un vrai programme de réhabilitation.

Pour finir, le club « Klub v Jeleni », créé en 2000, est un café dans le centre de Prague qui offre trois programme de réhabilitation : un programme d'aide pour trouver sa vocation, une formation de serveur, et une formation en nettoyage. Programme d'un an qui s'adresse à des jeunes malades.

Une vague de dynamisme semble donc s'être développée à Prague ces dernières années, en ce qui concerne l'intégration des personnes atteintes de maladies mentales. Une évolution à suivre.

Auteur: Flora Moscovici
mot-clé:
lancer la lecture