Le chef d’orchestre Zdeněk Mácal : une carrière entre l’Europe et les Etats-Unis

Zdeněk Mácal, photo: SOČR/ČRo

Notre émission musicale du dimanche est consacrée à une grande personnalité de la musique classique tchèque : au chef d’orchestre Zdeněk Mácal qui a fêté, le 8 janvier, son 85e anniversaire.

Originaire de Brno, Zdeněk Mácal a étudié au conservatoire puis à l’Académie Janáček des arts musicaux (JAMU).  Il s’est fait remarquer pour la première fois sur la scène internationale en 1965, en remportant le concours de jeune chef d’orchestre au festival de musique de Besançon, avant de devenir, un an plus tard, le lauréat d’un autre concours prestigieux, celui de Dmitri Mitropoulos, organisé à New York sous la direction de Leonard Bernstein.

Photo: Exton Hybrid

Après l’invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du Pacte de Varsovie en 1968, Zdeněk Mácal s’exile d’abord en Allemagne de l’Ouest, puis aux Etats-Unis, renonçant à une carrière prometteuse dans son pays natal. Il a d’abord dirigé l’orchestre symphonique de la radio de Cologne, puis celui de Hanovre. Zdeněk Mácal a fait ses débuts américains avec le Chicago Symphony Orchestra en 1972, pour enchaîner ensuite avec d’autres orchestres américains : ceux de San Antonio, au Texas, de Boston, de New York et du New Jersey.

En Europe, Zdeněk Mácal a collaboré notamment avec l’Orchestre philharmonique de Berlin et l’Orchestre symphonique de Vienne. Dans les années 1980, sa carrière prend un nouvel envol avec l'Orchestre symphonique de Sydney, ainsi qu’avec le Milwaukee Symphony Orchestra, dans l’Etat du Wisconsin, dont il devient directeur artistique en 1986.

En 2003, Mácal a été nommé directeur musical de l'Orchestre philharmonique tchèque. Son contrat avec l'ensemble était prévu jusqu'en 2008, mais le chef a soudainement démissionné en septembre 2007, en raison de son rapport compliqué avec les membres de l’orchestre le plus prestigieux de République tchèque.

Spécialiste du répertoire tchèque, autrichien et allemand, Zdeněk Mácal aura dirigé en tout quelque 160 orchestres sur quatre continents. Il s’est fait connaître, dans le monde entier, grâce à ses interprétations des œuvres d’Antonín Dvořák, de Leoš Janáček, de Gustav Mahler ou encore de Johannes Brahms. Nous vous proposons d’écouter un extrait de la 6e symphonie d’Antonín Dvořák que Zdeněk Mácal a enregistrée avec l’Orchestre symphonique de Milwaukee.