LE FIANCE INDESIRABLE

r_2100x1400_radio_praha.png

Au 15ème siècle, sous le règne de Ladislav le Posthume, roi de Bohême et de Hongrie, les forêts de Bohême grouillaient de brigands. Ils se cachaient dans les endroits les moins accessibles. Les brigands dont le refuge se trouvait dans les rochers appelés Drabske svetnicky (les Chambrettes des hommes de guerre) étaient particulièrement sauvages. Le riche butin qu'ils avaient amassé, leur a permis d'aménager l'intérieur des cavernes avec un grand luxe. Le chef des brigands était fort, très courageux, rusé et malgré son jeune âge incroyablement perspicace. Il organisait les attaques avec un stratagème si ingénieux qu'il était impossible de le l'attrapper. Lorsque les gendarmes ont réussi enfin à le prendre, il leur échappa. Cela se répéta à plusieurs reprises. Les gens commencèrent à dire qu'il avait signé un pacte avec le diable et qu'il était doté d'un pouvoir magique. On commença à l'appeler le Diable de rochers.

Dans un hameau situé à proximité des petits villages aux environs de Drabské svetnicky (les Chambrettes des hommes de guerre) se trouvait l'auberge Aux trois chênes. L'aubergiste était un homme gai, sociable, et appréciait énormément les saltimbanques, les artistes ambulants, surtout les musiciens. A chaque fois, il les autorisait à entrer, les initiait à jouer et leurs réservait un bon plat. L'aubergiste avait une fille âgée de dix-huit ans qui s'appelait Zdenka. Sa beauté était renommée dans toute la région. Les clients des villes et villages les plus éloignés venaient à l'auberge Aux trois chênes, rien que pour voir la belle Zdenka et boire de l'hydromel ou du vin en sa présence. Zdenka était fiancée avec le fermier Mikulas, gentil garçon, souriant et bien charpenté. Un jour, Mikulas devait s'absenter car une de ses juments présentait des symptômes de maladie. Le soir, un jeune harpiste franchit le seuil de l'auberge. Le jeune homme était grand, svelte et très musclé. Sa redingotte était bien coupée en tissu fort coûteux, ornée de boutons en or massif. Vêtement peu commun pour un harpiste. Son beau visage aux traits fins avait une expression rêveuse, mais dans ses yeux mis-clos scintillait un regard malicieux. Il jouait admirablement bien. Zdenka n'appréciait guère le comportement assuré du jeune homme, mais elle n'a pu s'empêcher à le regarder. L'harpiste étrange l'attirait. En partant l'harpiste s'approcha de la jeune fille, susurrant à l'oreille un " Au revoir " sensuel.

Zdenka pensa toute la journée au harpiste ténébreux, se demandant s'il allait revenir. Le soir venu, la porte s'ouvrit et le beau harpiste entra à l'auberge. Toute la soirée il fixait Zdenka de son regard profond qui mettait la jeune fille mal à l'aise. Après son départ, Zdenka sortit dans le jardin pour cueillir du romarin. Soudain, le harpiste est apparu devant elle. " Que faites- vous là?! ", demanda la jeune fille plutôt contente qu'effrayée. " Je t'attends, Zdenka. J'ai entendu parler de ta beauté et je voulais me persuader si les gens disaient vrai ou s'il y avait un peu d'exagération dans leurs dires. Je ne peux que constater que tu es encore plus belle que je n'aurais osé espérer. Je suis tombé éperdument amoureux de toi et je voudrais que tu viennes avec moi. Je suis tout aussi riche que puissant.? " Zdenka avait déjà depuis longtemps oublié Mikulas et décida de suivre le beau harpiste. Elle était un peu étonnée qu'il l'emmenait dans les rochers Drabske svetnicky (les Chambrettes des hommes de guerre). Le harpiste fit entrer Zdenka dans une caverne spacieuse. Les parois rocheuses étaient tendues de magnifiques brocarts, le sol en terre était recouvert de tapis persans, les meubles en chêne étaient richement sculptés. Zdenka comprit qu'elle se trouvait entre les mains du Diable de rochers. Pourtant, elle n'hésita pas à devenir la maîtresse du brigand redoutable. Elle était belle et bien amoureuse du Diable de rochers.

Zdenka viva très heureuse avec le brigand pendant trois ans. Elle mit au monde un beau garçon. Un jour le Diable de rochers fut tout de même capturé et Zdenka avec. Les deux amants furent jugés. Le Diable de rochers fut condamné à mort par pendaison, tandis que Zdenka, pour complicité, à purger une peine de deux ans. Elle réussit à s'enfuire et on n'entendit plus parler d'elle. On disait qu'elle vivait dans la montagne avec l'enfant et son berger allemand Mirador.