Le jeune marchand

La ville de Krucemburk, photo: Google Maps
0:00
/
0:00

Au Moyen-âge, une route commerçante menait depuis la Bohême centrale jusqu'en Moravie, longeant les rivières Doubrava et Oslava. La route était bordée de tours de guet fortifiées. Une des ces tours se trouvait à l'emplacement où plus tard fut édifiée la petite ville de Krucemburk, située dans la région de Chotebor. D'après d'anciens écrits, la ville a été fondée au XIIIe siècle par les membres de l'ordre des chevaliers allemands qui étaient les propriétaires des terres environnantes. Sur les armoiries de la ville on retrouve trois dents de loup en argent sur un fond rouge.

La ville de Krucemburk, photo: Google Maps
Bien que la ville soit petite, elle a accueilli en son sein quelques personnalités tchèques importantes comme l'architecte Josef Gocar, qui dessina et réalisa la Villa rouge au début du XXe siècle. Ensuite ce fut Josef Stursa et évidemment le célèbre peintre très lié avec la France, Jan Zrzavy. On retrouve d'ailleurs les motifs des différents coins de la ville sur ses tableaux. Le peintre était très attaché à la ville de Krucemburk où se trouve également la tombe de l'artiste.

Laissons couler les années... Les siècles filent comme le courant d'un torrent qui nous entraîne au XIVe siècle...

En ces temps éloignés, la région était inhabitée et partout s'étendait la forêt vierge. Un jour, un jeune marchand se dirigeait vers la Moravie. Il venait de la Provence et pensait vendre quelques parfums fabriqués avec les fleurs aux senteurs multiples qui poussaient dans son pays. Il ne se sentait pas dépaysé car son père venait de Bohême et sa mère était Française, mais ses parents étaient morts lorsqu'il était encore enfant. Le jeune homme portait toujours au cou un pendentif serti d'une magnifique émeraude, l'unique souvenir tangible qui lui restait de sa mère.

La nuit tombait et le jeune marchand décida de passer la nuit à la belle étoile. Il trouva un endroit confortable dans une petite clairière où il alluma un feu pour se protéger des animaux sauvages. Fatigué, il s'endormit aussitôt. Pendant ce temps, la nuit fit sortir de leurs taudis trois terribles brigands. Silencieusement, à pas de loup, ils se dirigeaient vers le jeune homme endormi avec l'intention de l'égorger et de le voler. Soudain, un hurlement leur glaça le sang dans les veines. C'est alors qu'ils virent surgir des buissons un énorme loup-garou. Avant que les brigands ne puissent réagirent, le monstre se jeta sur eux et les déchiqueta en mille morceaux. Bien évidemment le hurlement et les cris des brigands réveillèrent le marchand qui regarda la scène avec horreur.

Photo: nazreth, stock.xchng
Le loup-garou s'avança lentement vers lui. Pétrifié par la peur, il serra le pendentif à son cou. Soudain, le monstre se transforma en une belle femme dont le visage lui semblait familier. Elle s'assit près du jeune homme et lui effleura le visage de ses doigts fins et gracieux.

- Mais oui, tu me connais. Je suis ta mère morte depuis bien des années. Mais j'ai trompé et quitté ton père qui en est mort de chagrin. Mais avant de mourir, cet homme exquis m'a maudit. Ainsi, après la mort, je me suis transformée en loup-garou qui tuait tout ce qui vit. Pour faire passer cette terrible malédiction et retrouver la paix dans l'âme, il fallait que je te sauve la vie, ce qui vient d'arriver. Je suis pardonnée et je peux reposer en paix.

Sur ce, la belle dame lui glissa dans la main une bourse et se transforma en brouillard. Lorsque le jeune marchand se réveilla, il pensa avoir rêvé. C'est alors qu'il sentit la bourse dans ses mains. Lorsqu'il l'ouvrit, il trouva de magnifiques pierres précieuses, un cadeau de sa mère morte. Il n'était plus nécessaire de continuer à vendre la marchandise. Il retourna en Provence où il acheta un domaine entouré de champs de lavande et y vécut heureux jusqu'à la fin de ses jours.

10
49.688370500000
15.852396600000
default
49.688370500000
15.852396600000