Le luthiste et son chien

Le château de Karlstejn, photo: CzechTourism

Le château de Karlstejn fait partie des châteaux les plus connus en Bohême. Construit au 14ème siècle, sous le règne de Charles IV, empereur germanique et roi de Bohême. C'était l'un des trois châteaux préférés de Venceslas IV, successeur et fils héritier de Charles IV.

Le château de Karlstejn, photo: CzechTourism
Le château de Karlstejn fait partie des châteaux les plus connus en Bohême. Construit au 14ème siècle, sous le règne de Charles IV, empereur germanique et roi de Bohême. C'était l'un des trois châteaux préférés de Venceslas IV, successeur et fils héritier de Charles IV.

Venceslas IV n'avait, certes, pas hérité du caractère de son père. Le jeune roi préférait s'amuser avec ses amis que de s'occuper des affaires de l'Etat. Il appréciait particulièrement la chasse, et une coupe de vin lui était plus familière que de faire la guerre. Le soir, surtout après une partie de chasse, Venceslas IV aimait dîner, en compagnie de sa suite, dans la salle à manger spacieuse du château. Tout en dégustant les plats succulents d'un excellent gibier, arrosé de vins de qualité, le roi et ses convives écoutaient les musiciens jouant en sourdine. Vers la fin du dîner, le jeune roi faisait venir le vieux Benes, son luthiste préféré. Benes était aveugle et se faisait toujours accompagner de son chien-loup.

Une fois, Venceslas IV avait invité le duc de Brunswick à une partie de chasse. Le valet de chambre du duc était un homme fourbe et perfide. Soudoyé par les ennemis du duc, il devait assassiner le noble seigneur. Le valet se décida à accomplir l'acte dans un pays étranger, pour détourner les soupçons. La meilleure solution était d'empoisonner le vin de l'ultime coupe, offerte de coutume par le roi à son hôte d'honneur.

Le dernier soir avant le départ du duc de Brunswick, le roi appela, comme d'habitude à la fin du dîner, le vieux luthiste Benes. Benes fit jouer les cordes de son violon et chanta une chanson sur la force de la nature, l'amour, la fidélité, la trahison propre surtout à l'homme. Le duc de Brunswick fut si impressionné qu'il lui tendit la coupe offerte par le roi : " Tiens brave homme, bois cet excellent vin en récompense de ton talent ! ", dit le duc. A l'instant où Benes voulait boire, son chien-loup bondit, croyant que le duc voulait du mal à son maître. Puis, le chien lécha les quelques gouttes de vin répandues sur le sol. En quelques secondes le chien se recroquevilla et mourut dans d'atroces douleurs.

Il ne fallut pas longtemps pour découvrir le coupable. Le valet de chambre fut jeté en prison et condamné à mort. Le duc de Brunswick voulait que Benes l'accompagne dans le duché de Brunswick. Le vieux Benes s'en alla avec le duc, mais n'arriva jamais à destination car il mourut en cours de route, de tristesse, après la mort de son chien loup.

Voilà, une bien triste histoire d'amitié et de fidélité, sentiments si rare dans le monde des humains!