Le mystère de l’église sur une colline perchée

r_2100x1400_radio_praha.png

Starý Vestec et Bříství, deux petits villages paisibles en Bohême Centrale, situés à l’est de Prague sur la route de Nymburk. Sur la colline se trouvant à proximité des deux villages, on peut voir la ruine brûlée d’une église. Pourtant il n’y a pas si longtemps que l’église fut incendiée. Et détrompez-vous, il ne s’agissait guère d’un accident banal ! Et comment cela est-il arrivé?

Les municipalités des deux villages avaient décidé de construire l’église sur la colline. La construction se réalisa d’un effort commun. Pendant un certain temps, les habitants de Starý Vestec et de Bříství profitèrent de la belle église et tout le monde fut satisfait. Mais à un moment donné, les deux villages commencèrent à se disputer l’église pour une raison à vrai dire inconnue, mais il est sûr que chacun la voulait uniquement pour soit. Le litige s’exacerba à un tel point qu’on dit que finalement, dans la nuit, quelqu’un incendia l’église. Malheureusement, le coupable ne fut jamais découvert. Jusqu’à aujourd’hui, il est donc un mystère qui fut celui qui s’introduisit la nuit dans l’église pour y mettre le feu. Il existe tout de même deux versions de ce sinistre évènement. La première dit qu’effectivement quelqu’un aurait vu, la nuit, une silhouette s’avançant en direction de l’église. Le citoyen en question n’aurait rien fait, estimant qu’il s’agissait d’un promeneur nocturne et non pas d’une personne avec des intentions malsaines. La seconde version dit que le sacristain aurait laissé par mégarde brûler les bougies sur l’autel et que celles-ci se sont consommées et mis le feu à la nappe dentelée de l’autel. Mais tout cela n’est que conjectures et la vérité restera probablement à tout jamais inconnue.

Par contre, c’est un endroit romantique qu’il vaut tout de même la peine de visiter pour faire une petite promenade dans les villages Bříství, Starý Vestec et marcher à travers les champs vers la ruine de l’église.


Bien évidemment, comme d’habitude une recette accompagnera cette émission. Cette fois-ci, se sera le fameux goulasch de bœuf. Il faut préciser que le goulasch est très connu en Bohême, servi dans presque tous les restaurants, mais peu d’étrangers sont au courant qu’il s’agit d’un plat d’origine hongroise qui, probablement par la Slovaquie, est arrivé en Bohême. Il existe plusieurs variantes de goulasch : le goulasch de bœuf, de porc ou de veau. La préparation de tous les goulaschs est la même. J’ai choisi pour vous le goulasch de bœuf car c’est le plus traditionnel en Bohême.

Goulasch de bœuf

Ragout de bœuf 400g (pour deux personnes) – les Tchèques sont de gros mangeurs, 1-2 gousses d’ail, ciboulette, paprika, poivre moulu, cumin, marjolaine, 1 oignon, livèche ou alors acheter un sachet d’épice à goulasch que l’on trouve en France dans les supermarchés.

• Faire revenir dans une casserole l’oignon haché et tous les ingrédients.

• Ajouter le bœuf et bien remuer (de préférence utiliser une spatule large en bois).

• Arroser le tout avec un peu d’eau (1dl1/2) et laisser mijoter à feu doux jusqu’à ce que la viande soit bien molle.

• Ensuite ajouter de la farine diluée dans de l’eau (verser dans une tasse à thé ou dans un verre 1 cuillère à soupe de farine et ajouter un peu d’eau froide (1dcl), bien touiller avec une fourchette pour éviter les grumeaux et verser dans la casserole.

• Remuer, puis ajouter éventuellement un peu d’eau chaude. Cela dépend de l’épaisseur de la sauce que vous désirez.

• Servir avec du pain ou des pommes de terre à la vapeur, coupées en dés.