Le Premier ministre a pris congé des députés

Milos Zeman, photo: CTK

Mardi, lors de la dernière réunion de la Chambre des députés précédant les législatives de juin, le Premier ministre, Milos Zeman, a pris congé des députés. Un adieu assez original.

Milos Zeman, photo: CTK
Milos Zeman est convaincu que la République tchèque est menacée par la médiocratie qu'il a caractérisée comme «une révolte permanente des personnes incapables». Ce système, selon lui, est constitué d'hommes d'affaires, d'hommes politiques et de journalistes incapables, qui s'emploient à affaiblir le rôle des élections libres, préférant l'intrigue et les débats en coulisse. A ce propos, il a mentionné plusieurs initiatives civiques. Dans son discours prononcé devant les députés, il a mis en garde contre un nouveau danger, après la chute du régime communiste, qu'il voit dans la médiocratie. Comme plusieurs fois dans le passé, il a critiqué le travail des journalistes tchèques qui, à ses dires, «sont les individus les plus stupides sur la terre».

A la fin de son discours, Milos Zeman a souhaité le succès à tous les hommes politiques qui sont en mesure de formuler leurs opinions et d'utiliser leur propre cerveau. « Je vous remercie de votre attention, adieu », a-t-il terminé son discours, aux applaudissements des députés. Il a répété, aussi, qu'après les législatives de juin, il quitterait la scène politique.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture