Le premier projet du budget de l'Etat pour l'an 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Les ministères viennent d'apprendre la première version du budget de l'Etat pour l'an 2001 qui leur impose une cure d'amaigrissement radicale. Limité par un additif de l'accord d'opposition, conformément auquel le déficit ne peut pas dépasser 20 milliards de couronnes, le gouvernement a les mains liées et ne peut pas satisfaire à toutes les demandes.

Les ministères viennent d'apprendre la première version du budget de l'Etat pour l'an 2001 qui leur impose une cure d'amaigrissement radicale. Limité par un additif de l'accord d'opposition, conformément auquel le déficit ne peut pas dépasser 20 milliards de couronnes, le gouvernement a les mains liées et ne peut pas satisfaire à toutes les demandes. Parmi les ministères les plus touchés, il y a en premier lieu les ministères de l'Agriculture, de l'Industrie et du Commerce, de l'Education nationale, de la Santé publique et de l'Environnement, tandis que les ministères de la Défense et du Travail et des Affaires sociales sont restés épargnés. Le premier à cause de ses obligations dues à l'appartenance de la République tchèque à l'OTAN et le second à cause de l'augmentation envisagée des pensions retraite, des allocations sociales et des prestations d'assurance-maladie. Le ministère de l'Education nationale se plaigne le plus. Le gouvernement lui a promis d'augmenter son budget de 17 milliards de couronnes mais selon le projet, il devra se contenter de 5 milliards. La limitation des dépenses budgétaires pose aussi des problèmes au ministère de la Santé qui ne pourra pas financer la reconstruction et la construction d'hôpitaux, ou au ministère de l'Industrie et du Commerce qui, pour limiter l'exploitation minière, devrait débloquer 5 milliards de couronnes de son budget de 8 milliards...

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture