Le président Zeman souhaite que la République tchèque devienne « la boîte de vitesse » de l’UE

Par ailleurs, toujours dans le cadre de la visite du président allemand Joachim Gauck, Miloš Zeman s’est prononcé de nouveau en faveur de l’adoption de l’euro et d’une plus grande intégration de la République tchèque au sein de l’Union européenne. En référence à l’Allemagne, considérée comme le moteur économique de l’UE, le président tchèque souhaite que son pays en devienne « au moins la boîte de vitesse ». « Pour cela, il est absolument indispensable que la République tchèque adopte la monnaie commune et intègre la zone euro », a expliqué Miloš Zeman. Toujours selon lui, la République tchèque doit cesser d’être un fauteur de troubles et de s’efforcer de copier la Grande-Bretagne dans « sa position quelque peu distante vis-à-vis de l’UE ».