Le Printemps de Prague 2007 s'ouvrira aux jeunes musiciens

r_2100x1400_radio_praha.png

Le 62e édition du Festival international de musique Printemps de Prague aura lieu du 12 mai au 3 juin 2007. Le public pourra assister à 46 concerts et neuf représentations de théâtre. Tandis que les éditions précédentes ont été marquées par de grands thèmes, dont par exemple l'anniversaire de Mozart l'année dernière, en 2007 le choix du répertoire ne sera pas soumis à de tels critères. Roman Belor, directeur du festival, a relevé quelques traits caractéristiques du Printemps de Prague 2007 :

« L'année 2007 est l'année de la liberté en ce qui concerne les grands thèmes. Naturellement il y a le thème principal et c'est la présentation de la nouvelle génération des solistes et de personnalités de la musique classique tchèque et slovaque. »

Disposez-vous d'un grand choix de ces jeunes artistes ?

« Ah oui. Après une petite crise - nous sommes témoins d'un changement de générations - il me semble qu'il arrive une forte génération d'interprètes de musique classique et je pense qu'il y aura une grande concurrence entre ces personnalités dans les années à venir. C'est naturellement un grand avantage pour nous qui organisons des concerts. »

Il y aura pourtant du nouveau dans le programme. Vous allez présenter dans le cadre du festival la musique du cinéma...

« Oui, c'est logique parce qu'il y a une forte tradition du cinéma tchèque et donc une tradition de la musique de film. Mon collègue le directeur du programme du festival Antonin Matzner est spécialiste de la musique de film tchèque. Il y a de grands compositeurs tchèques qui ont servi le cinéma. Il faut donc présenter ces personnalités parce que c'est un genre très attractif. Souvent le gens oublient un film mais retiennent la mélodie créée pour ce film par ces compositeurs. »

Nous sommes la rédaction française de Radio Prague et il faut donc que je vous demande s'il y aura au festival de la musique française et des artistes français invités ?

« Pour être sincère ce genre de répertoire sera plutôt une grande exception. Nous présenterons un concert pour rendre hommage à Serge Beaudo qui a été directeur musical de l'Orchestre symphonique de la Ville de Prague. Il dirigera donc un concert qui lui sera dédié avec un programme complètement français. Mais on a de grandes ambitions pour l'avenir parce que on s'approche, par exemple, du 50e anniversaire de la mort de Bohuslav Martinu. On sait que Martinu était certes, un compositeur d'origine tchèque, mais a passé une importante partie de sa vie en France et à Paris. Il ne faut pas oublier non plus le chef d'orchestre Charles Dutoit qui viendra diriger au festival l'Orchestre philharmonique tchèque. Il est né en Suisse, à la Chaux-de-Fonds, je pense. Il est d'origine suisse mais on le considère comme le représentant de l'école française. C'est donc presque un chef d'orchestre français. »