Le rut des cervidés - une attraction touristique pas comme les autres

Photo: Bill Ebbesen, Creative Commons 3.0

Comme nous sommes au début du mois d'octobre et qu'en tchèque on l'appelle « rijen », un mot qui est dérivé de « rije » qui veut dire rut, il nous semble approprié de parler du rut des cervidés qui a lieu depuis le mois de septembre jusqu'à la fin du mois d'octobre. Le rut, la chasse, les chasseurs, mais aussi le tourisme dans cette nouvelle édition de notre rubrique hebdomadaire.

Photo: Bill Ebbesen, Creative Commons 3.0
Cela a lieu tous les ans au début de l'automne, et comme nous l'avons dit, surtout aux mois de septembre et octobre. Si vous allez dans les bois et forêts tchèques, il ne sera pas rare que vous preniez peur en entendant le « chant » du cerf en rut. Il est vrai que ce chant est un peu lugubre par son ton. Souvent un autre cerf qui se trouve dans les environs répondra aux appels du premier. Appel ? Oui, car c'est par son chant que le cerf appelle vraiment les biches pour pouvoir s'accoupler avec elles. La période du rut des cervidés est toujours attendue avec impatience, non seulement par les chasseurs, du moins ceux qui ont payé pour recevoir le permis de tirer, ou les membres des unions de chasseurs en Tchéquie, mais aussi tous les amis des bêtes. En plus de cela, la période du rut est aussi celle où le plus grand nombre de chasseurs étrangers arrivent par diverses agences de voyages. Ils sont de plus en plus nombreux et arrivent souvent avec toute une panoplie d'instruments qui permettent d'imiter le chant du cerf et de l'attirer ainsi vers eux. A part les chasseurs, le nombre de ceux qui attendent la période du rut des cervidés, non pas pour chasser mais tout simplement pour avoir le plaisir d'admirer ces rois des forêts tchèques, est de plus en plus important. Voir un cerf en rut, en train de « chanter », au beau milieu d'une clairière, laisse vraiment un souvenir inoubliable... Mais nous parlons du chant du cerf, et vous ne l'avez peut-être jamais entendu. Alors en voici un petit échantillon :

Photo: Smudge 9000, Creative Commons 2.0
Impressionnant, non ? Et qui est l'auteur de ces tons rauques à l'oreille humaine, mais si prometteurs à celles des biches ? C'est le cerf d'Europe. Il peut atteindre dans les 250 centimètres de long et une hauteur de 150 centimètres. En fait, c'est le plus gros animal que nous pouvons rencontrer dans les bois et forêts tchèques. Les biches qu'il attire par son chant sont d'un tiers plus petites. Le corps du cerf est recouvert d'un pelage brun-rouge pendant l'été et tire sur le gris en hiver. Le cerf peut être fier de ces bois, mais aussi d'une crinière au moment du rut et pendant tout l'hiver. On le trouve sur tout le territoire de la République tchèque, mais surtout dans les forêts de feuillus ou mixtes, donc feuillus et épicéas. Il n'est pas rare de le rencontrer, au petit matin ou dans la soirée, dans les champs des exploitations agricoles, surtout dans les bocages où il trouve aussi bien de la nourriture que des endroits pour se cacher. Le rut, ou la période des amours, rassemble toujours une sorte de harem du chef, le cerf le plus fort des alentours et ses biches. Il n'est pas rare qu'il soit obligé de lutter farouchement contre des prétendants et ces duels sont très recherchés par les amis de la nature, mais aussi les chasseurs. En effet, l'un des rôles des unions de chasseurs est d'entretenir une faune saine dans les forêts. Souvent, après un dur combat, l'un des cerfs est blessé, parfois grièvement, et il s'avère nécessaire de l'abattre. Une besogne que les chasseurs n'aiment pas, mais qui est indispensable pour entretenir une bonne condition des cervidés et surtout assurer la sécurité des chasseurs ou des promeneurs. Il faut savoir qu'un cerf victime de blessures est très dangereux.

Les cerfs en rut attirent avec leurs chants les biches tout au long de la nuit. Pendant la journée, ils se reposent et, souvent, ils ne mangent presque rien. Il n'est pas rare qu'un cerf perde dans les 20 % de son poids pendant le rut. Les biches mettent bas après huit mois, le plus souvent au début du mois de juin. On peut les voir, après, accompagnées d'un ou deux faons. Les mâles deviennent adultes à deux ans, mais ils ne commencent leur rut qu'autour de quatre ans. Jeunes, ils sont très agressifs, mais n'ont pas beaucoup de chances face au chef de la troupe plus fort et surtout plus expérimenté. Les cervidés vivent en troupe pendant toute l'année, sauf pendant la période des amours. Les jeunes mâles forment le plus souvent des troupes indépendantes. Les vieux mâles vivent en solitaires et sont la cible des chasseurs, car leurs bois sont les plus imposants. En cette période de rut, les unions des chasseurs qui prennent soin de tout le gibier qui vit sur le territoire de la République tchèque appellent les automobilistes à la vigilance. En effet, il n'est pas rare, surtout à l'aube et le soir, que les biches ou un cerf traversent la route aveuglés par les phares d'une voiture. Percuter un cerf qui pèse souvent jusqu'à 250 kilogrammes peut très mal se terminer pour la voiture et ses occupants. Le plus souvent, le véhicule est bon pour la casse et les passagers pour l'hôpital !

Photo: Mehmet Karatay, Creative Commons 3.0
Pour les touristes qui voudraient assister au rut des cervidés en Tchéquie, qu'ils soient des amis de la nature ou des adeptes de saint Hubert, nous recommandons les agences de voyages spécialisées dans ce genre de séjour. C'est le plus pratique, car elles s'occupent de tout le séjour, donc hébergement, repas et transport. En ce qui concerne les chasseurs étrangers, il faut posséder ou acheter un permis de chasse, mais il n'est pas indispensable de prendre son arme. Il est possible, en effet, d'en louer sur place. Les amateurs peuvent aussi s'adresser directement aux unions des chasseurs, ou bien encore aux différentes chasses. Pour cela, Internet est le plus pratique, mais il faut avoir la possibilité de correspondre en tchèque. Pour ce qui est des étrangers qui viennent le plus souvent à la chasse en Tchéquie, la première place revient toujours, du moins en ce qui concerne le gros gibier, aux Allemands et Autrichiens. Les Français et autres Européens viennent plutôt pour le petit gibier. Et les chances de tirer un quatorze branches dans les forêts tchèques ? Elles sont grandes, car tout le territoire tchèque est l'objet d'un surpeuplement en gibier de toutes sortes, un peu moins certes en ce qui concerne les cerfs, mais pourquoi ne pas passer des moments inoubliables en regardant un combat de jeunes chevreuils en rut qui vous tiendra en haleine pendant de longues minutes ? Vous garderez longtemps en mémoire l'ardeur des coups que se portent les deux adversaires, souvent sous l'oeil attentif des femelles cachées dans les sous-bois des environs... Dernière information pour les chasseurs : la chasse au cerf, chevreuil ou daim est ouverte du mois d'août au mois de décembre en République tchèque.